SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='41964'
  • Critique Black Prince & White Prince T.6 par

    Quand j'ai lu le sixième tome de « Black Prince & White Prince », je me suis fait la réflexion que le titre ne m'avait toujours pas lassé alors qu'il n'y a pas encore de relation concrète. Pourtant, le titre fait toujours dans la simplicité et la légèreté : Mais ça fonctionne. Pourtant, il faut admettre que le titre est hyper simple et part d'un schéma très classique : Le héros sombre, le héros parfait, l'héroïne qui tombe amoureuse de celui qui ne la mériterait pas... A quelques détails près : Ces deux héros sont hyper proches. On pourrait associer ce scénario à « Be-Twin you and me » chez le même éditeur, par exemple. Et on le remarque encore plus dans ce nouveau tome.


    D'un point de vue extérieur, le prince blanc a clairement l'avantage. Il sort avec Yû (même s'ils sont séparés en réalité) et est beaucoup plus doux avec elle. Mais au final, son cœur ne fond que pour un seul homme : Kuro, le prince noir. Et même s'il dit sans arrêt que ce n'est qu'un jeu pour lui, ça se voit qu'il est réellement amoureux d'elle. Et du coup, son développement est vachement intéressant car il réagit un peu comme une héroïne de shôjo classique.


    Il nie ses sentiments, banalise les situations mais continue de s'y accrocher malgré tout. Et c'est en partie ce qui fait que j'aime ce titre : On a toujours l'impression de suivre une réelle histoire, tellement c'est fluide. Et ce, malgré le classicisme omniprésent.


    Un grand changement a également lieu dans ce tome : Kuro commence ENFIN à penser à ce qu'il ressent pour Yû. Il se dit que, peut-être (mais bien-sûr), il ressent quelque chose pour elle. Ceci entraîne tout un changement d'ambiance dans la suite du tome et une opposition entre les princes d'autant plus forte.


    En soi, la seule chose qui empêche Yû se laisser exprimer ses sentiments, c'est la cruauté de Kuro, et le fait qu'elle ignore tout de ce qu'il ressent lui. S'il finit par assumer et lui dire qu'il l'aime, on pourra jeter monsieur je-suis-parfait aux oubliettes. Au final, je le trouve bien plus insupportable que son confrère, par fierté il est prêt à renoncer à ce qu'il ressent plutôt que se battre pour obtenir ce qu'il souhaite. J'espère qu'il aura le développement qu'il mérite par la suite, car je le trouve un peu effacé.


    Et pour finir... quelle dernière partie ! Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler cette action importante, mais ça donne énormément envie de lire la suite. Un retournement de situation inattendu qui annonce du lourd.

    7

    Niwo - 15 juin 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Black Prince & White Prince T.6 ?
Ecrire une critique