• Critique Gate - Au-delà de la porte T.12 par

    Bon, je vais tenter Gate, au-delà de la porte , pour enfin découvrir un autre manga de chez Ototo, car les couvertures m'ont toujours attiré en librairie, il faut dire que le dessin de Satoru Sao y est pour beaucoup.

    Mais je fus surpris de découvrir d'entrée de jeu une scène à connotation sexuelle, me suis-je trompé de catégorie de livre? Bon, il y en a une deuxième qui se cache sur la fin, où l'on croit sincèrement à un phallus qui rentre dans la bouche de la jeune femme, mais comment dire... si c'était au service du scénario, je n'écrirais rien, mais là, ce n'est pas le cas, et ça reste des moments coupés de l'ambiance comme de l'histoire en général ! L'image dégradante et soumise de la femme sur les sites pornographiques a forcément grandement influencé cette image, nous avons ici le mauvais côté de la culture japonaise, celle qui idolâtre leur compagne en tablier de cuisine !

    Pourtant, l'histoire de Takumi Yanai est pas mal, notamment sur la thématique politique, ou alors stratégique, toujours pour une guerre sans merci. Ça nous ferait presque croire que l'histoire entre Monsieur Sugawara et Sherry fait partie de la normalité... mais vouloir se marier avec une fille qui a et fait douze ans, cache plutôt un lolicon (comprendre le complexe de la Lolita comme dans le roman de Vladimir Nabokov). Le prétexte de semer le doute en avouant son amour pour la sauver des méchants ne fonctionne vraiment pas en vue de la réaction qui cache les véritables sentiments du personnage. De plus, un massacre est engendré par cette cause, comme si on avait en plus besoin d'imager ce pêché. Le public reste adulte ou Seinen, il faut vraiment en avoir conscience ici, ce manga n'est pas, pour ma part, à remettre entre de jeunes mains. Le roman de Satoru Sao, dont le tout est issue, met-elle autant en avant cet aspect ?

    Tout n'est pas mauvais, attention, le graphisme est vraiment à la hauteur de la trame politique de fond. Par contre, ce ne fut pas du tout à mon goût cette scène de lolicon assumée, ou alors les autres images à connotations sexuelles que je ne recherchais pas du tout dans ce type d'histoire. La suite laisse présager un autre sujet, alors, on va voir ce qui s'ensuit, mais je vais l'ouvrir avec une certaine appréhension.

    4

    Auray - 19 décembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Gate - Au-delà de la porte T.12 ?
Ecrire une critique