• Critique Black Clover T.16 par

    Bon sang quel tome ! Quand Yûki Tabata décide de passer à la vitesse supérieure, elle ne plaisante pas. Sur un rythme toujours aussi fou, elle nous propose un tome fondateur pour la suite.

    Tout démarre tranquillement avec la fin de l'affrontement au repaire du Taureau Noir, qui est juste là pour nous permettre de découvrir un nouveau personnage aux pouvoirs fous parce que sinon, bof. Heureusement la suite est totalement différente.

    Alors que je pensais qu'on allait repartir de suite sur l'attaque du repaire de l'Oeil Maléfique, nous voilà plutôt embarqués dans un affrontement titanesque entre les deux plus grands Chevaliers mages du monde : l'Empereur mage et Licht ! J'ai été surprise oui et non par l'identité de Licht. Non pour le visage qu'il cache, oui pour tout le background et les deux rebondissements qu'il occasionne. J'ai ensuite adoré le combat entre les deux. Il est dynamique, avec des attaques visuellement folle et aux lourdes conséquences. Il y a du drame, du sang et un final terrible et très triste. C'est peut-être juste un peu rapide pour bien sentir les conséquences que ce drame aura. Mais on a vécu un grand moment et la colère de Yami promet le pire !

    Puis alors qu'on se disait qu'on avait déjà eu le plus lourd, l'auteur nous embarque encore dans de nouvelles révélations, dévoilant le plan de longue date de "Licht" et une nouvelle fois, c'est terrible. Je ne m'attendais pas du tout à ça et le potentiel scénaristique est assez fou (oui, j'exagère à peine). Ça promet de beaux combats déchirants. Je suis juste un peu sceptique quand au choix des "personnages victimes", je me demande quelle est la logique derrière et s'il y en a une. Mais en tout cas, ça fait terriblement bien le lien entre les différentes intrigues et ça promet de la bonne action.

    8

    Tampopo24 - 09 janvier 2020

    Vous n'avez pas aimé cette crtique Annuler
Vous avez lu Black Clover T.16 ?
Ecrire une critique