SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='35690'
  • Critique Re:Monster T.2 par

    Le premier tome de Re:monster avait plutôt été une bonne surprise. Un univers de fantaisie riche et qui ne demandait qu’à être exploité. Néanmoins le récit était encore trop monotone et le héros doté de nombreuses capacités semblait invincible. Quand est-il dans ce second opus ? Nous allons le voir tout de suite !

    Ogu-Rô vient de croiser le chemin d’un redoutable adversaire, un ours à la force et aux pouvoirs incommensurables qui ne manquera pas de donner du fil à retordre à notre chef de tribu. Les combats sont toujours aussi dynamiques et on ressent parfaitement l’intensité des duels. Ce qui est appréciable, c’est que tous les pouvoirs accumulés par Ogu-Rô semblent lui servir dans une situation et l’auteur s’efforce de ne pas en laisser de côté. Notre protagoniste ne cesse d’évoluer et on ne stagne pas dans la narration. Bien que le récit soit toujours un peu trop linéaire (jour par jour), les activités sont enfin un peu variées et ça ne se résume plus seulement à la chasse. La tribu de gobelins commence à prendre des habitudes et chacun s’améliore au combat. On casse petit à petit cette image du gobelin faible et sans atout. Ça fait tout simplement plaisir de le voir dans un autre rôle bien plus intéressant.

    Le premier tome de Re:monster avait démontré toute la richesse de son univers et ce second opus ne déroge pas à la règle. De nouvelles créatures (parfois très peu communes) et de nouveaux objets précieux sont à découvrir. Le lecteur ne peut être qu’émerveillé face à tant de créativité mais le bémol c’est qu’il y en a vraiment beaucoup trop. Difficile d’assimiler autant d’informations et on ne se souviendra probablement pas de tous les détails. Malgré tout, on salue le travail du mangaka qui parvient à préserver une cohérence dans son histoire sans jamais s’y perdre. Le tout en gardant un rythme soutenu et riche en action.

    Le gros problème de ce tome (déjà relevé dans le volume précédent), c’est qu’Ogu-Rô est beaucoup trop fort. Il n’a pas encore rencontré d’antagoniste qui pourrait le mettre en péril. Personne ne lui résiste vraiment si ce n’est Ogu-Kichi mais qui reste un allié et non un ennemi à abattre. Notre protagoniste continue d’explorer ce monde sans la moindre difficulté.

    Cependant, le développement du personnage est toujours aussi intéressant et bien amené. Son rôle de chef, son caractère et même plus surprenant : ses relations sentimentales sont abordées. Notamment celles avec les humaines car rappelons le c'était un humain avant d’être un gobelin. C’est d’ailleurs cet aspect là qui est le mieux abordé dans Re:monster, l’évolution du personnage dans un univers qui lui était totalement inconnu. Autant le dire, on commence à s’attacher à Ogu-Rô.

    Avec ce second tome, Re:monster confirme sa bonne lancée et ce malgré quelques défauts. Le mangaka peaufine son univers de fantaisie et ne cesse de surprendre son lecteur. Le dessin est toujours aussi beau et fluide et l’attention portée au développement d’Ogu-Rô est très appréciable. Le vrai problème pour le moment c’est qu’il n’y a pas de réel antagoniste dans cette série. De plus, il y a vraiment beaucoup d’informations à assimiler et le schéma narratif est encore un peu trop linéaire. Mais pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir, on se prend de plus en plus au jeu et on ne peut qu’attendre le troisième tome avec impatience !

    7

    Végéta69 - 18 novembre 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Re:Monster T.2 ?
Ecrire une critique