Pour moi, chaque sortie de Dead Dead Demon’s Dededede Destruction est source d’attente et d’impatience. Car il y a des manga comme ça, que l’on peut prendre les yeux fermés et être s&ucir... - Critique" /> 
SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='35986'
  • Critique Dead Dead Demon's Dededede destruction T.3 par

    Pour moi, chaque sortie de Dead Dead Demon’s Dededede Destruction est source d’attente et d’impatience. Car il y a des manga comme ça, que l’on peut prendre les yeux fermés et être sûr d’en avoir pour son argent. Ce n’est pas ce troisième tome du dernier petit bijou d’Asano qui va me faire penser le contraire, après 3 mois d’attente il  se montre largement à la hauteur de mes espérances !


    La première chose que j’ai noté une fois le tome en mains, est le fait que Kana ait légèrement modifié la sous-couverture en ayant omis de mettre la petite photo d’extraterrestre qui faisait plaisir au devant des tomes 1 et 2 ! J’ai ensuite pu constater qu’il l’avait glissé en plein milieu du manga sous forme de double page.


     


    Les détails purement matériels étant résolus, je vais maintenant passer au coeur de ce qui intéresse les lecteurs des manga d’Asano : le scénario ! Et autant dire que ce nouvel opus place la barre relativement haute.


    Laissant de côté l’aspect contemplatif et “tranche de vie” du volume précédent, l’auteur s’attaque d’emblée à l’aspect empathique de son récit. En effet, le quotidien de notre joyeuse petite troupe va se trouver profondément perturbé par un événement douloureux, est ce dès les premières pages. Le choix de l’auteur pour annoncer la nouvelle est brillamment choisit, définitivement ancré dans la thématique “dénonciation de la réalité fukushima”. On peut ainsi voir comment la mort d’une personne est annoncée au journal, entre autres banalités, et comment cette nouvelle affecte l’entourage du défunt. Ce procédé nous plonge directement dans ce qu'ont dû endurer bon nombre de citoyens Japonais lors de cette sombre période. Des sentiments mélangés entre fierté de rester digne face à la mort d’un proche, pleurs de douleur et ignorance volontaire.


    Après ce moment fort en émotions, Asano se recentre sur sa spécialité : sublimer les instants du quotidien. Ainsi nous assisterons successivement aux péripéties scolaires de nos héroïnes, aux occupations d’un geek bien trop occupé par le bonheur d’illustres inconnues, ainsi qu’à un amour naissant malgré un chaos omniprésent. L’auteur lance également de petites piques directement adressées à la politique de son pays et à la gestion de la situation en temps de crise. L’ensemble toujours illustré par des personnages hauts en couleurs.


     


    Mais… et les extraterrestres dans tout ça??? se demanderont sûrement la plupart des lecteurs. Et bien là aussi; comme dans les deux premiers tomes, on avance lentement, mais sûrement. L’auteur sait habilement faire durer le suspens en nous donnant des informations au compte goutte; tantôt nous éclairant sur leurs intentions, tantôt troublant les pistes. Les plus téméraires, ceux qui désirent les voir, devront encore s’abstenir un ou deux tomes… à moins que nous ayons là aussi à faire à une facétie d’Asano.

    7

    Weihao Yu - 26 avril 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Ecrire une critique