SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='34617'
  • Critique La petite princesse Sara (Classiques en manga) T.1 par

    Après la très bonne surprise, Les 3 Mousquetaires, voici l'autre titre inaugurant la nouvelle collection des éditions nobi nobi !, La Petite Princesse Sara.

    Les jeunes trentenaires (et plus !) se souviennent forcément de la musique de l'adaptation animée Princesse Sarah... Au delà de cette douce nostalgie, grâce à cette adaptation proposée par nobi nobi !, découvrez ou redécouvrez l'oeuvre maîtresse de Frances Hodgson Burnett, grâce au joli coup de crayon de Nunobukuro Azuki.

    Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l'histoire, l'auteur nous plonge dans l'époque victorienne de Londres où les échanges avec l'Inde se font de plus en plus. Sara, 7 ans et orpheline de mère, est confiée par son père à un pensionnat pour jeunes filles bien éduquées. Le travail en Orient appelant son paternel, la demoiselle se doit d'être la fierté de son père en adoptant une attitude positive enjouée et empathique, définition selon elle d'une vraie princesse. Malheureusement un grand malheur va arriver, et en plus du chagrin, la jeune demoiselle va dégringoler de milieu social. Mais faut-il vraiment être riche pour être une vraie princesse, aimante et généreuse ?

    C'est cette problématique que souligne l'auteur à travers son oeuvre. On va donc suivre avec intérêt les bons et mauvais moments de notre petite héroïne. Autant la Sarah de la version animée énervait de par son manque de tempérament, autant cette Sara-ci a plus de répondant. Certes, elles gardent dans les grandes lignes un trait de caractère commun, mais dans cette mouture, la jeune fille sait rétorquer et se distingue en prouvant à de nombreuses reprises que l'on peut être une bonne personne sans pour autant se faire marcher dessus par n'importe qui. Un vrai plus qui permet au titre de ne pas tomber dans le pathos et donne une vraie profondeur à Sara.
    Les personnages secondaires ne sont que des faire-valoir mais cela ne gène en rien la lecture. Certes ce ne sont QUE des faire-valoir, mais ils le font très bien et permet à Sara de briller.

    Côté graphisme, le trait de Azuki Nunobukuro est agréable. C'est un trait shojo, mettant bien en avant les expressions du visage, mais dieu merci on échappe au cliché des énormes yeux étincelants. Tout le reste est dans la moyenne classique : le découpage n'a rien de sensationnel mais n'a rien de négatif non plus, idem pour le travail d'ombrage ou le fond des cases.

    La cible de cette nouvelle adaptation étant les jeunes lecteurs, on ne s'offusquera pas du manichéisme qui s'en dégage. Au contraire, en tant qu'adulte, c'est un sympathique moment de lecture que l'on passe en compagnie de Sara, et l'on constate avec plaisir que l'auteur a souligné des valeurs intemporelles qui sauront résonner dans le coeur des jeunes demoiselles d'aujourd'hui : empathie, persévérance, amitié, générosité, espérance.

    De plus, tout comme Les 3 Mousquetaires, ce titre est un pont entre le manga et la littérature et je suis certain qu'après lecture, un bon nombre de lecteurs partira à la découverte de l'oeuvre originale. C'est du tout bon, vous pouvez l'acheter en librairie les yeux bandés !

    8

    Den d Ice - 29 octobre 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La petite princesse Sara (Classiques en manga) T.1 ?
Ecrire une critique