• Critique Coast guards par

    Alors que Oki a compris qu'il ne fallait pas prendre d'initiative au nom des Zeros sans l'accord de ses senpaïs, Takashi apprend que son père a contracté une grosse dette...

    Se posant des questions sur l'avenir de sa famille, Takashi se retrouve face à Oki qui le provoque. Le combat est bref et Oki obtient le soutien de Takashi pour sa réintégration dans les Zeros. Alors que Yuko revoit une ancienne connaissance, un rassemblement est organisé afin de soutenir les Jokers face aux ICBL...

    Encore un bon tome de Bakuon Rettô. Désormais, il semble clair que la série va prendre un ton plus sombre avec l'évolution du comportement de Takashi. Le fait que le récit soit en partie auto-biographique rend l'ensemble criant de réalisme. Alors que sa situation familiale semble au plus mal, les relations de Takashi avec les autres ne se portent pas mieux. Désintérêt total devant les conseils de ses professeurs, le retour de l'ancien petit ami de Yuko, l'attitude de Oki, tout cela va influer sur les actes de Takashi lors du rassemblement. Ses actes, assez inhabituels de sa part, nous montrent que Takashi n'en finit plus de couler. Et il semble ne pas être encore au fond du trou. Niveau dessin, la patte de Tsutomu Takahashi fait partie de mes préférées. Avec un style qui colle totalement aux propos tenus et de superbes illustrations, ce titre dégage un truc en plus.

    Le prochain tome devrait être pour novembre. Sidooh étant actuellement en pause du côté de Panini, Bakuon Rettô est le seul titre de Tsutomu Takahashi en cours de publication chez nous. Et vous auriez tort de vous en priver. Un excellent titre.

    -

    ivan isaak - 29 août 2009

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Coast guards ?
Ecrire une critique