• Critique The Heroic Legend of Arslân T.12 par

    Quand j'ai lu ce nouveau tome d'Arslãn, je n'ai pu m'empêcher de sourire lorsque la vache donne un coup avec sa queue dans le visage de l'écuyère. J'ai forcément pensé à Silver Spoon ! On ne change pas comme ça Hiromu Arakawa et son amour de la campagne.

    Et dans cette série, vous allez en admirer des paysages à perte de vue... mais avec des combattants divers. Car la Perse est loin d'être un long fleuve tranquille avec un ancien roi sur le retour, un légendaire guerrier, et même une armée Tûranne. Ce n'est pas le bon moment lorsque l'on transporte des civils et que l'on s'approche de l'objectif de départ ! Alors, cette nouvelle va encore une fois changer toute la stratégie du prince, mais celui-ci n'a pas l'air de vraiment s'en plaindre, tant il est habitué.

    Sinon, l'homme du jour reste Messire Qbab, le valeureux Marzbâhn. Il a déjà fait ses preuves et ne manque pas de charisme, ni d'expérience. Il a l'air plutôt de se la jouer solitaire, pourtant la ravissante Dame Faranghîs pourrait lui donner d'autres objectifs en tête. C'est cela ce manga, s'inspirer de la grande histoire d'Yoshiki Tanaka pour y exprimer des sentiments très humains.

    Car, j'ai pourtant sourit alors que l'on balançait une pierre sur des envahisseurs de la Forteresse de Pershawar. Et si on remet dans le contexte, ça n'a évidemment rien de drôle la guerre, je ne vous apprends rien en disant que cette méthode a réellement existé. Pourtant, la magie d'Hiromu Arakawa est passé par là, par le dessin humoristique déjà, puis par le physique reconnaissable et sympathique des nombreux acteurs, ou encore, par les nombreux dialogues où transcendent de vraies personnalités. De plus, on est admiratif dans cette scène de la vue en plongée, incroyable.

    Un tome dans la continuité des précédents, on continue à guerroyer tout en rigolant un peu de la bêtise des uns et des autres. Ce qui reste admirable, c'est que l'on pourrait rapidement se perdre dans une pléthore de personnages ou de stratégies, mais l'expérience de notre mangaka fait que tout est limpide et cohérent. Sur une longue saga comme celle-ci, je pense que c'est elle la guerrière la plus charismatique !

    8

    Auray - 30 août 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu The Heroic Legend of Arslân T.12 ?
Ecrire une critique