6
We need Kiss

par JoeHarper le mar. 8 juil. 2008

Suite et fin des aventures d’Eisaku et des autres.

Cet ultime volume remplit parfaitement son rôle. Le passé de « Bee » et des personnages qui gravitent autour de lui est enfin totalement dévoilé, et aboutit sur une fin prévisible sur certains points et étonnante sur d’autres. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Saitani Umetarô aura très bien mené son scénario jusqu’à la fin, en se basant sur des scènes d’action dynamiques, un érotisme parfois poussé et des personnages torturés.
Au final, on achève cette petite lecture plutôt satisfait, voire un peu ému.

Même si We need kiss est loin d’être un chef d’œuvre, j’avoue ne pas avoir décroché une seule seconde de ce dernier tome. Et c’est bien là le principal.

Quant à l’édition de Doki Doki, elle aura été satisfaisante jusqu’au bout, malgré des traductions d’onomatopées qui semblent souvent assez aléatoires.

En bref

6
We need Kiss
JoeHarper Suivre JoeHarper Toutes ses critiques (316)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire