7
Rokka no Yûsha

par Arlya82 le ven. 9 oct. 2015 Staff

Le début de Rokka no Yuusha se caractérise par un schéma de Shonen bien connu.
Adlet Mayer, jeune combattant de 18 ans fait une entrée des plus fracassante s’autoproclamant « Homme le plus fort du monde ». Rajoutez une quête pour sauver le monde auquel doit prendre part le héros, une compagnie hétéroclite/agréable et tout y est.

Rapidement, reconnaissant la puissance de chacun des protagonistes, on sent que soit l’ennemie risque d’être beaucoup trop fort pour eux, soit la quête va se finir plus rapidement que prévu (incluant un OneShot du Boss). Bien évidemment, la dernière proposition n’aurait été d’aucune utilité. L’auteur décide donc… d’emprunter un autre chemin.

Dans un premier temps, Adlet, accompagné de Nashetiana, fait route afin d’accomplir sa quête, récupérant au passage des camarades, eux aussi choisis par la Déesse. Néanmoins quand tout le monde arrive au point de rendez-vous, quelque chose cloche : 7 combattants sont présents alors que la Déesse n’en a toujours choisi que 6 au cours de l’histoire. A partir de là, Adlet qui est rapidement soupçonné d’être l’intrus, se change en enquêteur afin de démasquer l’imposteur (aka le 7ème).

L’anime se transforme alors en un huis-clos doublé d’une chasse à l’homme, sous fond d’investigation. On ne peut s’empêcher d’être à l’affut du moindre indice qui pourrait nous mettre sur la voie du 7ème. Le tout est finement joué, Adlet passe d’irritant à impressionnant et on en arrive même à oublier la quête principale (qui pourtant après réflexion parait plus importante).

La majorité des personnages sont bien traités, chacun possédant sa vision du monde, son histoire ou sa compétence de combat. Adlet, qu’on suit tout au long de l’anime bénéficie bien évidemment d’un léger traitement de faveur et on parvient à cerner de mieux en mieux sa vision du monde, grâce à notamment des flashbacks de son passé.

L’ensemble entretien un suspense jusqu’au dernier épisode gentiment nommé « Le temps des révélations ». Le souci, c’est que finalement des révélations, on n’en a pas tant que ça. Alors oui, l’imposteur est révélé preuve à l’appui mais un sentiment de non achevé prend le relais. Surtout que la fin de l’épisode relance une nouvelle intrigue et c’est finalement la tête pleine de questions qu’on finit l’anime.

Malgré le fait de se sentir un peu trahi sur la fin, Rokka no Yuusha est sûrement un des meilleurs animes de cet été 2015 apportant un vent d’originalité fort appréciable. On ne peut qu’espérer qu’une suite fasse son apparition sans trop tarder.

En bref

7
Rokka no Yûsha
Arlya82 Suivre Arlya82 Toutes ses critiques (2)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire