SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.id_fiche as serie_id FROM ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche AND u.user_id=n.id_user WHERE a.id='10210' AND a.valid=1
  • Critique Le Labyrinthe de Morphée par

    Le Labyrinthe de Morphée est la suite de l'excellent God Save the Queen. Il n'est pas forcément indispensable d'avoir lu ce dernier pour comprendre l'histoire, mais c'est tout de même fortement recommandé... Vous allez comprendre pourquoi.

    Cette fois encore, le scénario repose sur un concept plus ou moins philosophique, qui était déjà un peu abordé dans le premier livre (mais clairement éclipsé par l'autre l'idée que voulait évoquer l'auteur) mais qui, dans ce second volume, prend quasiment toute la place: qu'est-ce qui fait "que l'on est", "que l'on existe", "que l'on est vivant"?
    Là encore c'est une question qu'on s'est tous posée un jour où l'autre, et ici l'auteur a voulu en parler à sa manière, fort jolie d'ailleurs...

    ... Mais, contrairement à God Save the Queen, ici, le scénario devient vraiment un faire-valoir à cette idée. Si la nouvelle enquête que l'on nous propose est sympathique, on sent clairement qu'elle n'est qu'au second plan, que ce n'est qu'un prétexte pour vraiment approfondir la question de ce qu'est un "être vivant". De ce fait, il ne se passe... presque rien! Mais est-ce complètement un mal? Est-ce que celà gâche la lecture? Pas vraiment. Du moins, pas si vous avez lu le premier volet, puisque dans Le Labyrinthe de Morphée l'auteur s'attarde enfin sur des personnages dont on ne savait au final que très peu. Les deux volumes lus à la suite forment vraiment un ensemble exceptionnel, une oeuvre d'une grand profondeur, onirique, parfois un peu trouble, mais à n'en point douter une véritable bijou dans une mangathèque.

    ... Le seul souci, c'est que le Labyrinthe de Morphée est également considéré comme un One-shot et que c'est un sacré tort. Car, seul, ce volume perd presque tout son sens, tant les références à God Save the Queen sont nombreuses, mais surtout la trame de fond n'est là que pour permettre de saisir toutes les ficelles de l'univers de l'auteur, sans avoir lu God Save the Queen, on n'a qu'une vision partielle de ce que l'auteur a voulu nous montrer... Certes, comme dans le premier, tout ce qui nous semblait absurde dans l'histoire nous est finalement expliqué et tout se tient très bien, mais l'explication elle-même étant liée aux événement passés...

    En résumer, il est possible d'apprécier Le Labyrinthe de Morphée sans avoir lu God Save the Queen, mais pour saisir le véritable sens de toute cette histoire, il faut impérativement lire le "premier volume". C'est pourquoi je lui mets une note un poil inférieure. Les dessins sont toujours aussi beaux, mais nous ne sommes pas en présence ici d'un vrai "one-shot". C'est une suite, une vraie, qui approfondit vraiment ses protagonistes mais qui ne devrait certainement pas être considéré comme un volume indépendant.

    Toutefois, je le répète, ensemble, les deux volumes forment une oeuvre magistrale.

    6

    Pois0n - 25 mai 1970

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le Labyrinthe de Morphée ?
Ecrire une critique