SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='33417'
  • Critique Rozen Maiden T.5 par

    Au bout d'un moment, on se dit que la narration approximative et chaotique dans Rozen Maiden est quand même un problème. Surtout quand pratiquement la moitié du cinquième tome se déroule dans le monde des rêves. Alors certes, un monde onirique n'a généralement ni queue ni tête... et un peu de confusion et de passages décousus peuvent apporter un plus à l'ambiance. Mais trop, c'est trop. L'illusion ne prend plus, Rozen Maiden est un manga brouillon, avec quelques bonnes idées certes, mais ce n'est pas suffisant.

    Parce que l'histoire n'avance pas, pendant ce temps, en plus. Ce n'est pas l'apparition d'une mystérieuse poupée dans ledit monde des rêves qui redonnera de l'intérêt à ces 200 pages.
    Par contre, l'on apprend enfin d'où vient le repli de Jun sur lui-même. L'on se doutait depuis un moment qu'il s'agissait de phobie scolaire et ne restait plus qu'à en connaître l'origine. Et là, douche froide. Mec, tu fais tout un fromage juste pour CA? Sérieusement? Les Peach-pit n'ont certainement pas fait exprès, mais le contraste entre la légèreté des faits et la réaction du jeune homme est saisissant. L'on s'attendait à quelque chose de beaucoup plus grave. C'est juste une insulte faite aux victimes de VRAIES brimades scolaires.
    On pourra toujours trouver les gags tournant autour de Kanaria sympathiques, mais c'est loin d'être suffisant pour réhausser le niveau global du tome.

    C'est pourtant dommage. Jun allait dans le bon sens, et le déroulement de l'histoire aussi. On peut comprendre la régression du héros, mais pas de la qualité de la série. D'autant que visuellement, la mise en scène s'est semble t-il améliorée... mais bon, il faut avouer que le tome ne comporte pas le moindre passage d'action, donc difficile à dire.

    L'édition de Soleil n'a pas changé. Une jaquette absolument magnifique, des pages couleurs, une impression impec'... mais toujours un papier un poil trop fin et des coquilles plus grosses les unes que les autres (le mot "balai" ne prend pas de "s" au singulier... le verbe "cuirE" ne s'écrit pas comme le cuir, etc). Certaines fautes sont compréhensibles, mais des comme ça, non!

    4

    Pois0n - 08 juin 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Rozen Maiden T.5 ?
Ecrire une critique