SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.id_fiche as serie_id FROM ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche AND u.user_id=n.id_user WHERE a.id='19162' AND a.valid=1
  • Critique All we need is love par

    Afin de ne pas vous spolier le déroulement de l'histoire, si je dois faire une présentation de cette série, je le ferai plutôt sur la page du tome 1, et si je dois faire un résumé, je le ferai plutôt sur celle du tome 3.
    Car l'intérêt de cette série réside plus dans son déroulement que dans son scénario. De plus cela pourrait en dégoûter certains, car point primordial, ce yuri aborde des relations plus tortueuses qu'à l’accoutumée.
    Si vous aimez, ça ira, voici un os à ronger ; si vous préférez les histoires fleurs bleues, revêtez votre armure d'âme avant de tenter un assaut de front (*aïe*).

    Maintenant pour la synthèse formelle des trois tomes, petite critique à l'encontre de Taifu. Oui il faut bien taper un peu sur l'éditeur de temps en temps ;P

    Les couvertures ne sont pas raccords.

    En effet, la frise est amputée d'environ 5 mm entre chaque tome (oh, pas bien). Mais celle du tome 3 est en plus rabaissée de 5 mm, et cela ne concerne que l'image, les textes quant à eux restent alignés. S'il ne s'agissait pas de yuri, je dirais qu'il y eu une couille dans le potage.

    Bon, vous me direz, qu'est ce que ça peut bien te ficher, puisque la couverture est sous la jaquette. Et bien d'une, je critique si je veux. De deux, les faits sont là. Et de trois, il n'y pas de fumée sans feu, car c'est un défaut sur la jaquette qui m'a fait soulever cette dernière pour inspecter le dessous.

    Car il y a les mêmes défauts sur les jaquettes. On peut excuser l'écart de 5 mm latérale, car la frise se poursuit sur les rabats. La pliure superpose les images couverture/jaquette au poil de fesse, mais entre elles, on retrouve le décalage vertical de 5 mm sur le tome 3.
    Le texte « all we need is love, and all we also need is hate » n'est pas non plus régulier. Le « o » de « love » sur le tome 1 frôle la cuisse de Ruki, alors que sur le tome 2, il est dessus, 5 mm vers la droite. À l'inverse, c'est celui du tome 3 qui est 5 mm en retrait vers la gauche, et n'est donc plus calqué sur celui du 2.
    Ensuite, quid de l'impression ou des maquettes fournies par l'éditeur japonais ?
    Mettez côte-à-côte la tête d'Asuna du tome 2 et sa tête du rabat du tome 3, vous ne constatez pas une différence de définition ?
    Alors oui disons que l'imprimeur a été changé, mais là où il fût le même, sur le tome 1, le chemisier de Sachi est vert-de-gris, sur le tome 2, il est violet.

    Et pour la frise en elle même, si l'intention est appréciable d'en mettre une, bien que la composition en dents-de-scie rythme le regard, comparez les chevelures de Sachi et Ruki du tome 1 avec celles de Remia et Maasa du 3. Soit l'auteure doit penser a faire un dépistage de Parkinson, soit c'est le coloriste qui a mis la gomme sur la gomme.

    Est-ce qu'à la base j'avais l'intention d'exposer mes tomes de face les uns à côtés des autres ? Non, pourquoi cette question ?

    6

    Willos - 13 février 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu All we need is love ?
Ecrire une critique