SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='35693'
  • Critique Pupa T.1 par

    Yume et Utsutsu sont frère et sœur. Après une enfance marquée par la violence de leur père, ils se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Un jour, en rentrant de l’école, une mystérieuse femme les somme sans explication de rentrer chez eux avant d’apercevoir des papillons rouges. Peu après, la fragile Yume se réveille au milieu de cadavres : elle est devenue un horrible monstre avide de chair fraiche. Utsutsu va alors découvrir qu’ils ont été exposés à un virus mortel et que le seul moyen de sauver celle qu’il aime tant est d’accepter l’impensable…

    Servi dans une très bonne édition avec de sublimes pages couleurs, le nouveau seinen horrifique de Komikku a de quoi intriguer. Cette série parvient-elle à nous surprendre ou est-ce une énième histoire d’horreur sans la moindre originalité ? Nous allons le voir tout de suite !

    Dès les premières pages, nous sommes confrontés au passé difficile d’un frère et sa sœur au lien très fusionnel. Deux enfants abandonnés dès le plus jeune âge et qui ont dû se débrouiller par leurs propres moyens. Une histoire qui parvient dès le départ à toucher le lecteur qui ne s’attendait pas à une telle tragédie. Néanmoins, certaines scènes sont peu crédibles notamment l’apparition du virus ou l’apparence du père qui a le charisme d’un jeune adulte tout juste sorti de l’adolescence. C’est dommage mais cela n’entache en rien les scènes dramatiques qui sont bien mises en valeur par un dessin horrifique efficace et soigné. Le rythme du récit est plutôt rapide et intense. On ne retrouve en effet que peu de longs dialogues et les scènes de flash-back fonctionnent parfaitement.

    Pupa aborde des sujets assez intéressants notamment avec Yume qui se transforme en monstre. Elle ne peut s’empêcher d’être tenté par la chair humaine qui ne manquera pas de rappeler Ken Kaneki dans Tokyo Ghoul. Suivre l’évolution d’un personnage dans la société avec ses nouvelles pulsions de meurtre et de cannibalisme. Il y a toujours cette problématique sur la notion d’humanité, à partir de quand devient-on un monstre ? Un thème intéressant bien que très souvent abordé dans ce genre de récit.

    Le vrai problème de ce premier tome, c’est que l’intrigue est quelque peu confuse à certains moments et on a du mal à retrouver la chronologie des scènes. Ça part un peu dans tous les sens, difficile de suivre le fil conducteur de l’histoire.

    Cependant, Yume et Utsutsu sont des protagonistes particulièrement bien écrits et leur passé commun se dévoile habilement au fil du tome. C’est le véritable point fort de la série pour l’instant. Leur complicité va même leur porter préjudice parfois et certains sacrifices vont devoir être établis. Il réside également une certaines part de mystère avec les agissements de Maria, la jeune femme aux allures de sorcière. On en apprend petit à petit un peu plus sur l’origine du virus mais ça reste encore assez flou. N’oublions pas de noter également les 2 chapitres bonus en fin de volume qui apportent un plus au développement de l’histoire.

    Ce premier tome de Pupa parvient donc à trouver une certaine originalité mais le tout reste encore à exploiter. Le réel point fort, c’est la profondeur des deux protagonistes et leur relation fusionnelle qui est assez touchante. L’horreur est également bien retranscrite et accentue les scènes dramatiques. Mais c’est parfois un peu trop brouillon au niveau de la chronologie des scènes et du fil rouge de l’histoire. C’est dommage car le reste n’est vraiment pas déplaisant et l’auteur aborde même certaines notions intéressantes. Reste à voir si ce problème sera résolu dans le prochain opus !

    6

    Végéta69 - 21 novembre 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Pupa T.1 ?
Ecrire une critique