• Critique Laughter in the End of the World T.1 par

    Laughter in the end of the world est le tout premier One-shot d'une nouvelle maison d'édition : Shiba éditions ! Nos nouveaux éditeurs belges ont décidé de commencer doucement avec un titre en un tome qui nous plonge dans un univers fantastique.

    L'histoire d'un jeune démon

    « Le démon » est un jeune homme qui voyage avec sa petite sœur. La marque sur sa joue est identique à celle du démon blanc ayant mis à mal l'humanité. De ce fait, chaque fois qu'il se rend dans un village, il se fait insulter et rejeter par ses habitants. Ce tome nous permet de suivre une partie de son aventure, alors qu'il part en quête 'un nouvel objectif. Au début du tome, nous avons droit à quelques pages qui nous donnent des informations sur l'univers, avant de suivre cette courte aventure. La relation fraternelle entre les protagonistes permet d'ajouter une légère pointe d'humour au titre, qui se veut dramatique dans l'ensemble. Chaque fois que la petite est en danger, son grand-frère intervient et s'énerve excessivement, ses expressions de visage sont à mourir de rire.

    Il existe d'autres personnes comme lui, ayant une marque sur une partie de leur corps. L'effet de cette marque n'est pas anodin car lorsqu'un autre porteur touche cette marque, il est englouti et mangé. Le porteur obtient alors de nouvelles marques et devient de plus en plus puissant. Au début, je pensais que cette marque était juste un signe distinctif, apportant le côté badass du personnage. Mais finalement, le fait que ça aille plus loin est super bien pensé. Cela m'a étonné, ce qui n'est clairement pas un mal. C'est une partie qui donne de la singularité au titre.

    Univers en un seul tome ?

    Mais la principale question qu'on pouvait se poser est : Est-ce qu'un univers aussi tenter peut se contenter d'un seul tome ? Je vous dirais que oui, et pourtant j'étais pessimiste au départ. Finalement, après lecture du tome, j'en ressors en grande partie satisfait. Nous n'avons suivi qu'une partie de leur histoire et c'est assumé mais c'était suffisant pour faire un bon tome. Surtout que la fin était plutôt ouverte et concluante. Nous savons où en sont les personnages et ce qu'ils feront ensuite pour atteindre leur but. Malgré tout, j'aurais aimé pouvoir les suivre plus longtemps car l'univers m'a vraiment plu. Et je reste persuadé que le titre aurait été un coup de cœur sur le long terme. Il a tout ce qu'il faut : une bonne histoire, de bons personnages et surtout, des révélations étonnantes !

    7

    Niwo - 30 avril 2019

    2 membres aiment | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Laughter in the End of the World T.1 ?
Ecrire une critique