• Critique Gewalt T.2 par

    Deuxième coup de poing avec ce tome de Gewalt. Ruito Genba, cet élève du lycée coté « sérieux » rêve d’intégrer un groupe de dur du lycée technique. On retrouve la team des Gewalt five avec Ruito qui participe pour la première fois à une véritable baston sur le toit du lycée. Les coups pleuvent, et grâce au combat de Gurio et Tarô et à quelques flashbacks on découvre les origines du groupe Gewalt five.

    On retrouve les mêmes procédés que dans le premier tome : un manga cru avec des scènes brutales. Les dessins sont toujours marqués par la présence de sang et de transpiration qui accentue les combats et les coups portés. Ces affrontements rythment le scénario, on suit la progression de Ruito tout en observant l’évolution du Gewalt five qui devient ici un élément central de l’histoire. Même plus qu’un élément central, on peut parler de la cheville de ce tome avec les flashbacks nous montrant sa création et la raison de sa désagrégation. La déformation des visages lors des scènes de bagarres diffèrent des moments calmes du manga, permettant de renforcer l’horreur des moments de lutte.

    Dans la continuité du premier tome, ce deuxième et avant dernier tome reprend les mêmes codes : bastons, dessins marqués par les fluides corporels et des personnages durs ! Mais l’histoire doit se terminer en un seul volume, alors on peut s’imaginer beaucoup de fins… La tournure de ce volume peut susciter quelques inquiétudes pour une fin rapide mais qui pourrait être tournée vers la "vengeance" de Ruito.

    7

    Lelouch - 09 février 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Gewalt T.2 ?
Ecrire une critique