SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='33478'
  • Critique Inazuma Eleven X-tra T.1 par

    Difficile de savoir quoi penser de ce Inazuma Eleven X-tra, même si le fait qu'il s'agisse d'un manga exclusivement destiné aux enfants incite à l'indulgence. Le public visé devrait d'ailleurs pouvoir y trouver son compte, à condition d'être d'ores et déjà familier avec la licence.


    En effet, le premier chapitre nous lance d'entrée de jeu dans l'action, sans prendre le temps de nous présenter les protagonistes. Résultat des courses, à part Mark, le héros, et Bash, l'adversaire dont le chara-design est une copie carbone de Marik Ishtar dans Yu Gi Oh, les autres protagonistes font office de figurants. Le côté footballistique est très léger, et le match ressemble plus à une baston qu'à du foot. On ne voit pas souvent le ballon. Les coups spéciaux des personnages sont complètement délirants, mais globalement assez lisibles. Le trait est très rond et enfantin, dans le plus pur style "shonen-esque", pour un résultat dynamique, propre et expressif vraiment agréable à l'oeil. Rien à redire de ce côté-là. La mise en scène est plutôt pêchue et l'on suit l'action, sans pour autant ressentir la moindre tension, un problème vu le côté désespéré du match.
    De toutes façons, il y a pire dans ce chapitre: les motivations de Bash ("sauver le pays" qui, un siècle plus tard, ne pense plus qu'au foot... wait, what?!) ne convaincront personne, pas même les gamins visés par le titre; tandis que sa fin interrompt l'histoire en plein milieu avec le débarquement de... l'arrière petit fils du héros (re-hein?). Le lecteur s'attendait vraiment à assister à la collaboration entre les deux générations, et voir le cours de la rencontre s'inverser... eh bien non, il n'aura pas la suite! Frustration, quand tu nous tiens.

    La chapitre suivant est consacré audit descendant de Mark et sur les difficultés qu'il a eues à recruter son équipe. Le tout peine à intéresser, contrairement à l'histoire suivante, s'attardant sur le classieux Axel Blaze qui apprend la persévérance à un buteur en herbe. La préface ne mentait pas, ce passage est de loin le meilleur du recueil, et se suit vraiment avec plaisir, avec une dose de niaiserie bien moins condensée que dans le reste du one-shot! On ne peut pas en dire autant du tout dernier, qui voit Mark et Axel se brouiller bêtement pour se rabibocher dix minutes plus tard.

    Les gags en quatre cases bonus insérés à la fin par contre, parviendront sans mal à vous arracher un sourire tant ils sont loufoques.


    Le bilan est donc plutôt mitigé. Même en considérant qu'il s'agit là d'un manga pour enfants, le one-shot s'avère assez inégal, le pire étant sans conteste la non-conclusion de la toute première histoire qui en décevra beaucoup. Le reste oscillant entre le moyen et le vraiment sympathique, les fans d'Inazuma Eleven l'apprécieront sans nul doute en dépit de ses défauts; le lectorat adulte en revanche passera son chemin sans regrets.

    L'édition de Kurokawa est impeccable, avec la préface en couleur très agréable à l'oeil, zéro coquille, une impression nickel et un bon papier.

    5

    Pois0n - 07 juillet 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Inazuma Eleven X-tra T.1 ?
Ecrire une critique