• Critique Eurêka T.1 par

    Épopée historique en un tome, Eurêka prend le pari de nous conter une histoire complète qui s'inscrit dans la grande Histoire, puisque l'intrigue se situe lors de la deuxième guerre punique, au IIIe siècle avant J.-C.!
    On ne s'étonnera donc pas d'y croiser de grands noms, tels Hannibal ou Archimède...!

    En pleine guerre entre Rome et Carthage, Syracuse cherche à se libérer de la tutelle romaine. Sur cette île en plein conflit, Damippos de Sparte et la jolie Claudia vont devoir lutter pour leur liberté...

    Le contexte historique de l'histoire contée par Hitoshi Iwaaki est suffisamment bien développé et documenté pour qu'on saisisse bien tous les enjeux de cette guerre. On regrettera cependant que les éditions Komikku n'aient pas agrémenté la série de quelques annexes qui auraient été les bienvenues, comme des notices biographiques des personnages historiques.
    Car après la lecture, on a bien envie de se replonger dans la vraie vie d'Archimède afin de pouvoir comparer avec la version romancée qu'en donne le mangaka!

    Par ailleurs, l'édition est correcte, avec un one-shot bien épais (258 pages) mais facile à prendre en main, un papier suffisamment blanc, et des pages couleurs en début de volume.

    L'intrigue proposée par Hitoshi Iwaaki parvient à mélanger plusieurs genres avec plus ou moins de bonheur, le côté sanglant de la guerre et l'importance des stratégies militaires sont admirablement décrits, et la personnalité d'Archimède parvient à nous faire sourire avec son petit côté gâteux dissimulant sa grande intelligence.
    Par contre la romance entre nos deux héros manque de fondement et de profondeur, l'auteur ne s'étendant pas vraiment sur leurs sentiments, la gravité de leurs actions étant du coup un peu en décalage.
    Ce qui n'empêche pas la fin d'être émouvante, même si l'on sent que le récit aurait mérité d'être développé sur plus de pages pour avoir plus d'impact!

    Les dessins clairs et réalistes collent bien au style de l’œuvre, avec des personnages expressifs et des décors soignés, on sent que le mangaka s'est bien documenté pour réaliser ses planches avec une grande précision historique, notamment concernant les inventions du savant Archimède.

    Si le récit aurait mérité un développement plus poussé sur certains aspects (afin de mieux mettre en valeur la fatalité tragique de la guerre), le côté historique est réussi (pour un genre rarement exploité en manga). Eurêka offre une lecture divertissante et instructive, pleine de suspense, avec un récit maitrisé jusqu'à la fin, à découvrir pour les curieux!

    7

    Suiginto - 15 février 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Eurêka T.1 ?
Ecrire une critique