• Critique Ai Suru Hito par

    Ai Suru Hito est l'un de ces mangas qui s'inspirent du vaudeville et le revendiquent comme une force.
    L'héroïne, amoureuse de son professeur, décide de coucher avec un autre étudiant pour essayer d'apprendre à séduire. Or, cet étudiant n'est autre que le frère du professeur. Un trio amoureux assez classique et presque inéluctable dans un shojo. Là où réside la force de ce manga, c'est dans son humour. L'auteur profite de la situation non pas pour montrer une héroïne en proie à des émotions mais pour développer des situations hilarantes et très souvent scabreuses. Les situations classiques des triangles amoureux (la rivalité entre les deux hommes, l'indécision de l'héroïne etc.) sont toutes détournées et finissent de manière assez inattendue (l'héroïne ne sait pas qui choisir -> bah, c'est pas grave, on a qu'à faire un trio sexuel tournant autour de l'héroïne). L'héroïne elle-même n'est pas prise au sérieux et souvent représentée comme un animal de compagnie, ce qu'elle revendique.
    Le dessin rappelle effectivement un peu le yaoi d'il y a 20 ans: des corps masculins longilignes qui pourrait paraître déplaisants au public non habitué. Les scènes de sexes sont très présentes ce qui fait de ce manga un livre à ne pas laisser entre toutes les mains. De mon côté, il fait parti de mes premiers émois (ah, la jeunesse!).
    Bref, un manga se focalisant avant tout sur un triangle amoureux, fortement sexualisé, et exploitant une situation classique de manière burlesque pour développer une comique de situation fonctionnant très, très bien.

    8

    patatemoulue - 12 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ai Suru Hito ?
Ecrire une critique