• Critique Soie par

    Alors que les soupçons concernant la disparition des domaines sacrés se portent sur leur mère, les frères Sumimura sont bien décidés à faire la lumière sur toute cette affaire, quelsqu’en soient les risques…

    Une équipe de veilleurs se retrouve décimée lors d’une mission. Il semble alors que les frères Ogi en soient à l’origine. Masamori décide alors qu’il est temps de réagir, et après avoir passé un marché avec dame Okuni, il se présente devant Ichiro Ogi avec la ferme intention d’en découdre. De son côté, Yoshimori ne compte pas rester en retrait et accepte lui-aussi la proposition de dame Okuni…

    Kekkaishi nous offre encore un excellent tome. La majeure partie du volume est consacrée à l’affrontement Masamori/Ichiro Ogi, qui se révèle remarquable. L’intrigue autour des domaines sacrés commence à s’éclaircir mais semble loin d’être finie. Quant à Yoshimori, son désir de prendre plus d’importance devrait être bénéfique. Avec des personnages secondaires remarquables tels que Masamori, Yellow Tanabe nous offre avec Kekkaishi un titre bourré de qualité. Au niveau du dessin, le trait est efficace et précis, notamment dans les scènes d’action, l’affrontement Masamori/Ichiro étant un modèle du genre.

    Devant la multitude de shônen que nous propose le marché français, Kekkaishi se place nettement au-dessus de la plupart de ses concurrents. Ce titre mérite vraiment plus que sa popularité actuelle. L’un des tous meilleurs shônen du marché, tout simplement.

    -

    ivan isaak - 30 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Soie ?
Ecrire une critique