• Critique Si loin et si proche par

    Une histoire de base sans réelle originalité, mais accrocheuse. Cependant, certains points négatifs entravent la bonne lecture de ce one shot manhua...

    Le point fort de cette création Kana, du label Made In, est incontestablement le graphisme. Le coup de crayon de Xiao Bai, est jeune, vivant et dynamique. La colorisation est excellente, sans fautes de goûts et cohérente. C'est un réel plaisir visuel de tourner les pages et de découvrir ses dessins les uns après les autres. Vous retrouverez également des phases humoristiques bien accompagnées par un dessin SD adéquat, à l'esprit bien nippon.

    Concernant les points négatifs, n'exagérons pas, ils ne sont pas nombreux, mais ont leurs importances...
    En premier lieu, de ci de là, on peut constater des problèmes de mise en scènes. Même si Drôles de Racailles n'a rien à voir, on retrouve le même type de soucis, à savoir des avancées dans le temps que l'on ne voit pas venir. Il manque des phases de transition faisant clairement comprendre au lecteur que la journée est passée, qu'on est le lendemain, où que plusieurs jours se sont écoulés. Pour le coup, ce manque de fluidité, extrait le lecteur de l'immersion dans lequel il était plongé. Pénible.

    Second point, il concerne le scénario. Si loin et si proche se veut plausible, mis à part l'événement de départ : l'arrivée du fils de Xiaotian. L'histoire se focalise exclusivement sur le jeune homme et sa mère, et à la fin de la lecture on se demande toujours comment une telle prouesse temporelle a pu être possible. Et allez comprendre pourquoi, Madame Wang, la surveillante (!) est au courant de ce voyage dans l'espace temps. Réincarnation de la princesse de la Lune, elle ne sert absolument à rien, juste à faire comprendre à l'héroïne qu'elle est au courant... Un passage sans intérêt que l'auteure aurait dû supprimer.
    Il existe d'autres incohérences semés aux quatre coins de l'histoire. Autre exemple, le jeune homme qui vient du futur (2029), a un compte bancaire en 2006 ! Et il est bien rempli pour se payer la location d'une maison pendant un mois !

    Ces défauts de mise en scènes et scénaristiques nuisent à l'immersion et à l'univers (fort sympathique) dégagé par l'auteur. Au final, on a affaire à une histoire basée sur les regrets, dans l'ensemble assez bien ficelée si l'on met le lot d'incohérences dans un coin de sa tête. Dommage que l'on ressente cette désagréable sensation que l'auteure n'a pas relu son histoire après l'avoir terminée.

    7

    Den d Ice - 25 mars 2010

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Si loin et si proche ?
Ecrire une critique