• Critique Love is the Devil T.2 par

    Ce second tome se poursuit dans la lignée du premier, avec les mêmes défauts et les mêmes qualités : un dessin plutôt joli (pour peu d'aimer le genre, c'est très enfantin et fifille, mais ce n'est pas un défaut, juste un public visé) et un style maîtrisé pour ce qui est des passages censés être émouvants ou censés démontrer le charisme, la dangerosité ou la pureté d'un personnage.

    On ne peut que regretter que ce style graphique maîtrisé soit au service de passages si superficiels, d'un scénario si peu intéressant. Les émotions des personnages ne reposent pas sur des événements concrets ou d'une réelle importance ; c'est plutôt que tout événement est immédiatement enrobé d'un traitement émotionnel disproportionné pour ce que c'est. Ainsi, à force de voir l'héroïne être intimidée par un rapprochement éventuel avec la totalité des hommes qu'elle croise, on finit par ne plus y croire... ou la trouver ridicule. Et de même avec tous les autres protagonistes dont les comportements n'évoluent pas.

    Voilà précisément un autre problème de cette série : les chapitres défilent, chacun contenant un récit narrant le quotidien des protagonistes, mais l'ensemble ne présente aucune continuité et donc, aucune possibilité d'évolution. C'est comme si le manga était voué à ne pas avoir de finalité, à ne faire qu'aligner les anecdotes sans réel suivi.

    C'est dommage car à part ça, le style est assez bon et aurait tout à fait le potentiel de donner naissance à un bon manga ; mais pour ce faire, il faut un scénario à la hauteur. En l'occurrence, on ne peut pas dire que Love is the devil soit un mauvais manga ; c'est juste qu'il s'adresse à un public particulièrement restreint : de très petites filles désireuse de lire une romance sans magie ni aventure. Car pour les autres, seul l'ennui sera de mise.

    4

    Sherryn - 09 juin 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Love is the Devil T.2 ?
Ecrire une critique