SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.id_fiche as serie_id FROM ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche AND u.user_id=n.id_user WHERE a.id='23696' AND a.valid=1
  • Critique Les Ruines Ecarlates par

    Décevant. Voilà comment résumer, en un mot, Les ruines écarlates.

    Décevant, à commencer par le graphisme. Alors que l'auteure nous offre une illustration de couverture absolument magnifique; ses planches sont atrocement brouillonnes, chargées, ses dessins imprécis, et les cases brillent par l'absence totale de décors tout au long du tome, à l'exception de la visite de l'école, sur une page... Ca ressemble vaguement au "Portrait de Petite Cosette" pour ce qui est du style, mais "en pire", malgré qu'en dépit de ses défauts cela ne manque par ailleurs pas de personnalité. Malheureusement, l'auteure peine à faire ressortir les émotions de ses personnages, et là où devrait y avoir de la mélancolie, de la tristesse ou de la folie furieuse, il y a... du vide. Pour un récit basé sur ces sentiments-là, quand le dessin pèche, le manque d'impact est immédiat.
    La mise en scène est tout sauf exemplaire par moments, même si globalement, on suit ce qu'il se passe sans trop de soucis...

    ... mais comment pourrait-il y en avoir, quand le scénario de ce one-shot tient sur un quart de post-it?

    C'est là la plus grosse déception des ruines écarlates. Yuzuriha rencontre Serge et découvre son secret, le frère de ce dernier se pointe, et les deux se foutent sur la tronche. Voilà. C'est tout. Ne cherchez pas d'intrigue secondaire, il n'y en a tout simplement pas. Alors certes, on trouve quelques bonnes idées, comme une approche "différente" du vampirisme, mais c'est vraiment du survol, et même si ceci n'est qu'un one-shot, c'est bien trop superficiel. Pourquoi insister autant sur la perte des parents de l'héroïne dans le tout premier chapitre, alors que cela n'a rien à voir avec le récit (et qu'elle n'en semble pas plus traumatisée que ça, d'ailleurs)? Pourquoi insérer des passages d'humour qui cassent complètement le semblant d'ambiance mélancolique que la mangaka a presque réussi à instaurer (et le rythme du récit)?
    Et surtout... "tout ça pour ça?"
    Car à la fin, on n'est pas plus avancés qu'au début. Si encore les évènements avaient eu une quelconque influence sur la jeune fille... mais non. Là où l'ensemble aurait dû être poignant, le résultat est froid, fade, sans saveur ni intérêt, comme l'intégralité de l'histoire.

    L'édition de Soleil est par contre très soignée. Pas de coquille à déplorer, une couverture joliment gaufrée, des pages couleur... c'est un très beau livre que l'on a dans les mains!

    Dommage que le contenu soie totalement dispensable, brouillon, pas beau à voir du tout, et pourvu d'à peine une esquisse de scénario qui ne casse pas trois pattes à un canard. A fuir.

    3

    Pois0n - 07 février 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les Ruines Ecarlates ?
Ecrire une critique