• Critique Diary of Sangchul T.1 par

    Les yaoistes qui ont lu et aimé Totally Captivated se satisferont de retrouver l'univers de la série avec Diary of Sangchul, doujinshi d'Haijin Yoo apportant un éclairage nouveau à l'histoire via le point de vue de Sangchul, le bras droit de Mookyul. À travers ses yeux, on assiste à l'ascension du jeune boss charismatique et on comprend mieux sa relation houleuse avec celui qui l'a formé et avec lequel il entretient une liaison floue, entre désir charnel et amour filial. Les explications en texte d'Hajin Yoo permettent aussi de mieux appréhender l'univers, sans alourdir l'intrigue.

    L'atmosphère de la série initiale est pleinement respecté : tout en insérant quelques passages sérieux, Hajin Yoo fait cependant de la comédie avec tout et l'on sourit en parcourant ses planches pleine d'humour et de dynamisme. Le one-shot se laisse lire très agréablement et on le termine nostalgique de Totally captivated, éprouvant l'envie d'y remettre le nez !

    Une mention spéciale est à accorder au format. Ce dérivé est édité selon le format normal du doujinshi, c'est-à-dire plus grand qu'un manga, mais avec les mêmes qualités éditoriales. Si l'objet est physiquement très agréable à tenir en main et met en valeur le très beau graphisme de l'auteur, la répercussion sur le prix s'avère par contre beaucoup moins sympathique... Presque 14 euros pour Totally Captivated, soyons francs, on a beau aimer cette série, elle ne vaut peut-être pas autant, surtout que les pages ne sont pas si nombreuses que ça (même si c'est plus épais que la plupart des doujinshi). Il est donc à craindre que ce tarif prohibitif ne freine les ardeurs, pas forcément à tort, et ce même si le résultat s'avère très chouette à parcourir.

    7

    Sherryn - 10 janvier 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Diary of Sangchul T.1 ?
Ecrire une critique