• Critique Kinderbook par

    Kinderbook est un recueil des premières histoires courtes de Kan Takahama (2 expressos, L’eau amère, Mariko Parade). Au menu, 10 histoires, ayant toutes pour principal point commun de nous narrer le destin de femmes de tous âges…

    10 histoires donc, qui oscillent entre une dizaine de pages et une cinquantaine, certaines assez anecdotiques, d’autres nettement plus intéressantes, comme la première du recueil intitulée « Des femmes qui restent ». Portrait d’une grand-mère ayant décidé de laisser sa galerie d’art à son gendre, le récit est teinté d’émotion et la chute très réussie et émouvante, tout en étant drôle. Ce dernier point est un aspect que l’on retrouve assez souvent dans ces petites histoires, même si certaines, telle que Kinderbook, sont nettement moins drôle dans leur dénouement… Le trait de Kan Takahama est ici quelque peu différent de celui qu’elle utilisera plus tard dans 2 expressos. Il est en effet beaucoup plus proche du style aquarelle sont sur ce point là moins réussis que d’autres, avec un style parfois trop simpliste et abstrait. D’autres histoires sont à souligner pour leur intérêt, comme « Un amour sinistre » ou « Minanogawa Blues ». Dans l’ensemble, certains histoires cumulent un très bon graphisme et un récit intéressant, d’autres un graphisme plus approximatif et une récit peu enthousiasmant… Bref, du très bon et du moins bon, comme souvent dans ce genre de recueil. On notera quelques courts textes inter-chapitres de l’auteure, que l’on peut parfois relier à certaines histoires. On notera également la participation au récit « Tell me how to survive » du dessinateur de BD franco-belge Frédéric Boilet (que l’on connait notamment pour « Tokyo est mon jardin », en collaboration avec Taniguchi – chez Casterman toujours), auteur avec lequel Kan Takahama retravaillera pour Mariko Parade.

    Alternant les excellentes histoires et les récits moins réussis, Kinderbook est dans l’ensemble une lecture agréable qui peut permettre de découvrir cette auteure qui aime particulièrement l’occident et la France. A découvrir.

    6

    ivan isaak - 01 août 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Kinderbook ?
Ecrire une critique
Ce qu'en pense le staff MS
La série dans sa globalité