• Critique Tokyo - Summer of the dead T.1 par

    « Tokyo Summer of the Dead » nouveau Seinen des éditions Soleil aborde un sujet assez classique : les zombies ! Avec en plus un axe ultra classique lui aussi : une pandémie fulgurante transmissible par morsure. Le début de ce premier tome commence avec Yû Someya, étudiant qui donne des cours pour arrondir ses fins de mois à des lycéens et avec Ikuse Minamori une de ses élèves. La contamination commence sans qu’on sache trop comment ni pourquoi et Ikuse appelle Yû à son secours lorsque la pandémie commence à envahir Tokyo. Ils vont donc s’enfuir de la ville au milieu des hordes de zombies qui ne rêvent que de les mordre et vont faire la rencontre de Sayo une collégienne qui va partir avec eux. Dans la seconde partie du tome on change de personnages : c’est un trio de jeunes filles en voyage à Tokyo qui vont se retrouver dans la situation plus qu’inconfortable dans laquelle est plongée la ville.

    Jusque-là rien de fondamentalement nouveau. Des adolescents, des bons sentiments et des zombies le tout dans une situation de chaos. Le cocktail fonctionne mais sans plus, rien ne plonge vraiment le lecteur dans le scénario. Les dessins sont très légers pour un Seinen qui se veut sombre et les zombies recouverts de sang ne rattrapent pas le coup. L’auteur ponctue les scènes sanglantes de taches de sang sur la page pour accentuer le coté gore mais bien que l’effet soit original cela ne change pas l’ambiance du tome.

    Ainsi, « Tokyo Summer of the Dead » se présente comme un titre très classique par ses codes et par son thème (les zombies envahissent Tokyo….). Un sentiment de « déjà-vu » nous suit le long du tome. Mais le système de multi-points-de-vues, s’il est bien développé, va peut-être faire évoluer ce scénario simple. Etant donné que la série se termine en quatre tomes, l’auteur va devoir accélérer le rythme car sinon on va s’ennuyer ! Le tome deux est pour septembre, et pourra confirmer ou infirmer les craintes ressenties à la lecture de ce premier tome.

    Au final, la courte histoire en fin de tome, qui n’a pas de lien avec le scénario de « Tokyo Summer of the Dead » développe un fond plus angoissant et plus original que le manga…

    6

    Lelouch - 22 juin 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tokyo - Summer of the dead T.1 ?
Ecrire une critique