• Critique Haikyû !! Les as du volley T.36 par

    Quelle folie ! Voilà ce que je retiens en premier en refermant ce tome. Haruichi Furudate nous propose un nouveau match d'une intensité de fou avec des phases de jeu incroyables et un suspens haletant. Les deux équipes donnent tout et le duel annoncé entre Hinata et Kenma en couverture tient toutes ses promesses.

    Le mangaka est encore une fois un virtuose quand il s'agit de mettre en scène le duel entre ses deux équipes qui se connaissent si bien. Il joue avec les différents joueurs de chaque équipe tel un marionnettiste sachant quel fil tirer à quel moment pour le mettre en avant, montrant ainsi ses qualités sportives mais également humaines. Cela donne un très beau match, très positif, porteur de belles valeurs : amitié, solidarité, dépassement de soi, fair-play. C'est également assez spectaculaire à regarder parce qu'on enchaine les techniques de malades aussi bien en attaque qu'en défense et que le hasard joue à merveille son rôle pour des points totalement inattendu. L'ambiance ainsi est sérieuse et concentrée tout en restant bon enfant. Ça se charrie, ça se vanne, mais ça s'affronte aussi. L'auteur arrive à retranscrire toutes ces nuances d'émotions qui traversent les joueurs pendant le match et comme parfois un bon dessin vaut mieux qu'un long discours, il y a plusieurs pages complètement muettes où l'on reste pourtant scotché à ce qu'il se passe. C'est très immersif et vif, notamment parce que le mangaka n'hésite pas à faire des coupes dans le match ne nous montrant que les moments clés et nécessaire à l'avancement de l'intrigue.

    Mais il n'y a pas que le match bien sûr, il est aussi important de revenir sur certains personnages. On a d'abord Hinata qui a enfin surmonté son blocage face au block adversaire et en sort transformé. Ce petit n'arrête décidément pas de nous surprendre aussi bien en attaque qu'en défense, il évolue à une vitesse folle et grâce à ça on n'en plus coincé dans cette course à la vitesse qu'il y avait entre lui et Kageyama. On assiste également à l'éveil de Kenma qui prend pleinement la mesure de son plaisir à jouer à ce sport. Pour cela, on revient plusieurs fois sur son passé et notamment celui qu'il a en commun avec Kuro'O. C'est mignon et touchant, et très bien intégré à l'ensemble pour ne rien gâcher.

    8

    Tampopo24 - 15 mars 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Haikyû !! Les as du volley T.36 ?
Ecrire une critique