• Critique Berserk T.3 par

    Alors que je pestais depuis deux tomes, j'ai eu une révélation ici et j'ai enfin vraiment pris mon pied et compris pourquoi tant de gens devaient aimer cette série ! Quelle intelligence de la part de l'auteur, il se sert du climax de cet court premier arc pour complètement lancer sa saga et son héros dans quelque chose de tellement plus vaste et complexe. J'adore !

    Guts affronte toujours le Comte lors d'un duel dantesque. On est ébahi de voir comment un simple humain peut lutter comme ça en donnant tout alors que son corps est en lambeaux au fil des attaques d'un ennemi qui le dépasse. C'est bluffant ! Alors oui, comme je le dis depuis le tome 1, c'est aussi un peu gros et difficile à croire mais qu'importe, ça donne un charisme de fou à Guts malgré son caractère très particulier.

    Mais comme je le disais plus haut, ce n'est qu'un prétexte pour nous lancer dans quelque chose de bien plus vaste, une intrigue qui nous accompagnera probablement un long moment dans la saga : les origines de Guts, de sa cicatrice, de sa relation avec les God Hands et notamment le mystérieux Griffith. Pour cela, le mangaka fait monter la tension comme jamais encore dans son oeuvre. Guts est au bord du point de rupture, il y bascule même un temps. Sa haine est plus que palpable, c'est terrifiant et vraiment jubilatoire pour le lecteur, parce qu'on sent à quel point tout cela est démesuré et qu'on se demande bien comment ça a pu en arriver là. De plus, la différence de statut entre Guts et Griffith qui semblent pourtant très bien se connaitre intrigue et sera sûrement l'amorce pour la suite des aventures de notre héros. C'est passionnant à voir se mettre en place.

    9

    Tampopo24 - 13 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Berserk T.3 ?
Ecrire une critique