SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='32439'
  • Critique Une Tempête aux Couleurs des Cerisiers T.1 par

    Si Nana est encore loin d'être de retour, les éditions Akata Delcourt tentent de satisfaire l'appétit des fans d'Ai Yazawa avec un recueil de nouvelles de l'auteur. Composé de trois histoires, Une tempête aux couleurs des cerisiers nous propose tout d'abord un chapitre du même nom, puis sa suite et enfin ce que l'on pourrait considérer comme un "chapitre bonus" d'une de ses anciennes séries encore inédite chez nous, Marine Blue.

    Sorties au début des années 90, ces courtes histoires sont dans l'ensemble sympathique. La principale, qui s'étale donc sur 2 chapitres, met en scène Kiyoshi et Takashi, deux frères ayant perdu leur père et qui poursuivent le rêve de celui-ci : remporter le Koshien. Entre le deuil, les souvenirs, la nouvelle vie amoureuse de leur mère et Kumiko, amie d'enfance du duo et au coeur d'un triangle amoureux, les thèmes abordées par Ai Yazawa sont nombreux mais plutôt bien équilibrés. Une légère impression de rapidité se dégage parfois des évènements narrés, mais rien de bien choquant. La dernière histoire est plus anecdotique, en tout cas moins passionnante : s'agissant d'une "suite" à Marine Blue, que nous ne connaissons pas, beaucoup de repères nous manquent pour apprécier totalement ce chapitre conclusif.

    Qui dit début des années 90 dit aussi style moins affirmé pour Ai Yazawa. Si l'on reconnait le coup de crayon de l'auteure par moments, force est de reconnaître que son style était à l'époque beaucoup plus impersonnel que "maintenant". Les progrès effectuées par la mangaka sont en tout cas saisissants, même si le contenu graphique de ce one-shot est loin d'être mauvais.

    Réservé en priorité aux fans de la maman de Nana, Une tempête aux couleurs des cerisiers n'est pas un one-shot indispensable mais demeure un bon complément à la bibliographie d'Ai Yazawa.

    6

    ivan isaak - 30 juin 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Une Tempête aux Couleurs des Cerisiers T.1 ?
Ecrire une critique