• Critique Princess of Mana par

    Kaze fait partie de ces séries que nous découvrons très tardivement en France puisque qu'elle date de 1992 !

    En lisant le début de cette histoire, on ne peut pas trop en envisager la suite puisque notre héros va passer de l'époque actuelle au moyen-âge japonais.
    Cet évènement va se produire de manière très soudaine, peu après le début du tome, preuve que l'auteur ne veut pas s'attarder sur l'époque actuelle.
    En effet, nous n'apprenons que très peu de choses sur Kyoshiro, le héros de l'histoire.

    Kyoshiro va découvrir assez rapidement la raison de sa venue et va donc s'impliquer dans cette époque qui n'est pas la sienne.

    Les dessins, bien qu'un peu old school, sont réussis bien que parfois un peu brouillons mais rien de bien grave.
    Le tout reste dynamique et on ne sent finalement pas trop l'âge de la série au niveau du dessin.
    L'utilisation de la magie est particulièrement bien rendue graphiquement.

    Kaze possède un rythme soutenu et on sent que l'auteur n'a pas envie de s'attarder sur des choses inutiles.
    Après une petite histoire introductive dans le monde que découvre Kyoshiro, une quête va de suite s'amorcer et il va vite être l'homme de la situation.
    Le scénario révélé s'avère de bonne facture et suffit à nous faire passer un bon moment.

    Le personnage de Kyoshiro est assez intéressant même si son côté obsédé a un air de déjà-vu dans le paysage des mangas. Cependant, à l'époque où le manga est sorti, ceci pouvait encore passer pour un trait de caractère comique original.
    Or maintenant, cela n'apporte pas grand chose et ne va pas trop avec l'ambiance globale du manga qui est plutôt sérieuse au final. Par contre, cela a le mérite de dédramatiser un peu même si cet humour reste un peu basique.

    Kaze est un shônen qui démarre plutôt bien grâce à un scénario prenant et des personnages charismatiques.
    Le côté déjà-vu reste tout de même présent à différents moments et il va falloir attendre les prochains tomes pour savoir si cette série va pouvoir se démarquer au milieu de tous les shônen qui nous ont été proposés durant toutes ces années.
    Par contre, son format relativement court pour un shônen peut laisser espérer une histoire intense, sans tomes de remplissage.
    Au final, on est plutôt surpris de se prendre au jeu grâce à une narration efficace.

    -

    Skeet - 07 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Princess of Mana ?
Ecrire une critique