• Critique Princesse Kilala T.5 par

    Avec ce cinquième tome, voilà donc la fin, annoncée, de Princesse Kilala. On le savait dès le départ, la couronne ayant un nombre défini de pierres manquantes à récupérer...

    Il ne restait donc pas beaucoup de place aux autrices pour que d'une part, Kilala et ses amis récupèrent l'ultime joyau, de l'autre, conclure l'histoire de façon convaincante. C'est donc la visite dans le monde d'Aladdin qui en pâtit, avec une intrigue pour ainsi dire inexistante : deux-trois courses-poursuite sans queue ni tête, la récupération de la dernière pierre en mode TGCM (ta g***, c'est magique) et hop, retour à Paradisos alors même qu'Aladdin et Jasmine n'ont pas réglé tous leurs soucis... Globalement, l'ensemble du tome s'avère très brouillon, la narration ultra-expédiée, de la magie dans tous les sens, un combat contre des cyborgs... wait, what ? Il y a tellement d'éléments qui semblent sortir de nulle part !

    A l'inverse, exit les personnages présents au début de la série : même Tippy, l'animal(?) de compagnie de Kilala, censé être toujours là, n'est pas beaucoup montré ! Quant au revirement prévisible concernant « quelqu'un », il aurait gagné à être amené peu à peu au lieu de tomber comme un cheveu sur la soupe...

    Bref, pour un dernier tome, c'est tout de même très décevant qu'autant de choses aient été rushées ou laissées de côté.

    En revanche, on appréciera la présence d'un véritable épilogue, moins culcul qu'on aurait pu le craindre, comme d'habitude porteur d'un message positif mais, quelque part, un peu doux-amer.

    Visuellement, on retrouve évidemment la fidélité à toute épreuve aux personnages Disney d'origine, ainsi que quelques très jolies planches vers la fin.

    5

    Pois0n - 19 juin 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Princesse Kilala T.5 ?
Ecrire une critique