• Critique Jojo's Bizarre Adventure - Jojolion T.15 par

    Quand je vois que Jojolion est une série qui a commencé en France en 2016, je me dis que le temps passe vite. Et, on peut remercier Delcourt Tonkam qui a su, par une politique limpide sur sa réédition, renouveler son offre, et acquérir de nouveaux lecteurs qui ont peut-être eux, découvert la série via un autre média comme l'animation. Mais le bouche-à-oreille ou nos fidèles libraires ont participé aussi à agrandir ce cercle intime de fans. Ce message est pour eux... car ce quinzième volume est toujours aussi incroyable !

    Un Jojo, c'est un auteur, Hirohiko Araki, qui, sans cesse se renouvelle. Ici, nous avons un Walking Dead à la sauce bizarre adventure. Et encore une fois, par le prétexte des stands ou comprendre des pouvoirs, un ennemi essaie à tout prix d'empêcher notre héros Josuke de rencontrer un expert botanique en lui envoyant des zombies. Effectivement, la branche de Rokakaka se trouve dans le jardin des Higashikata, mais le séisme ayant tout changé dans la topographie des lieux, il a besoin de cet homme, quitte à risquer sa vie à chaque moment. Sa quête est-elle ralentie par l'ex-épouse de Norisuke qui semble sur le retour, ou encore par le fils maléfique, Jobin ? Et surtout comment font-ils ? Il aura peut-être besoin de l'aide d'un(e) ami(e) dans cette histoire...

    On admire toujours l'ingéniosité de la situation où l'on redécouvre le genre, comme l'insistance de ses zombies qui même en ayant un obstacle devant eux, essaient de le franchir, quitte à y laisser des lambeaux de leurs peaux. Le registre horreur est bien là, mais l'humour aussi, comme ces squatteurs profitant d'une situation donnée. De plus, les bulles de Josuke sont utilisés à bon escient, ce qui n'est pas si facile pour un pouvoir qui est à la base assez faible.

    Sinon, le dessin et le découpage sont toujours les points forts de la série, et cela dès le début, quand on admire la première double page et l'arrière du crâne de notre ami, puis, son regard transperçant à sa suite. Je suis toujours admiratif de ces effets avec si peu de moyens.

    Ce quinzième Jojo ne fait pas dans la dentelle dans le registre horreur, mais on rit aussi de cette situation burlesque, comme lorsque notre héros prend le temps d'acheter des chaussures « qui courent vite ». Un bon moment de lecture en somme !

    8

    Auray - 22 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Jojo's Bizarre Adventure - Jojolion T.15 ?
Ecrire une critique