SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='35641'
  • Critique Ikumen After T.2 par

    Après un premier tome coup de cœur dans lequel Kazuma Kodaka dépeint le récit émouvant de deux papas à la recherche du bonheur, on est absolument ravi de lire la suite de leur histoire. L’auteure a vraiment pris son temps pour faire évoluer la relation entre les deux papas petit à petit et la fin du premier tome laisse suggérer que cette dernière va bientôt prendre un nouveau tournant. Convaincue par le talent de l’auteure, je m’attends à une conclusion touchante et positive à l’image de la série.

    Ce n’est pas parce qu’on est parent qu’on n’a pas le droit de tomber amoureux et d’avoir une seconde chance d’être heureux dans sa vie. Surtout lorsqu’on est encore jeune et que l’abstinence devient pénible. Trois jours se sont écoulés depuis l’intense baiser de Kentarô et Asakura ne cesse d’y repenser. Les deux papas continuent de se voir et de se parler sans qu’il ne se passe rien de plus. Jusqu’au jour où Kentarô se retrouve à la rue suite à un terrible événement. Asakura décide alors de l’aider le temps qu’il retombe sur ses pattes. Serait-ce le coup de pouce du destin qui fera avancer les choses entre eux ?

    On se replonge à nouveau avec plaisir dans le quotidien de nos deux petites familles dont les relations n’ont pas évoluées contrairement à ce qu’on aurait pu penser suite aux dernières pages du précédent tome. En effet, Asakura est gêné d’avoir été perturbé par un simple baiser et Kentarô n’ose toujours pas lui déclarer ses sentiments de peur de perdre son amitié. Dans la plupart des titres du genre et comme souvent après un baiser aussi intense, la relation évolue rapidement entre les protagonistes qui finissent toute de suite au lit et celle-ci ainsi consumée perd un peu de son charme. Ici ce n’est pas le cas et c’est ce qui fait entre autre l’originalité et la fraîcheur du récit. L’auteure fait perdurer ainsi le plaisir de voir leur relation prendre un nouvel élan et nous fait découvrir un petit côté séducteur insoupçonné chez Asakura ; c’est une façon originale de faire grimper la température et une façon de rendre le yuke plus entreprenant en quelque sorte. L’auteure a mis en place des événements plutôt originaux pour faire avancer les choses en confrontant tout d’abord deux de ses personnages à un terrible drame. Suite à ce dernier, les réactions des différents personnages vont à nouveau être particulièrement touchantes avec toujours cette capacité de voir le bon côté des choses même quand le malheur frappe à la porte. Cependant, il n’est pas toujours possible de se montrer fort et il est indispensable d’avoir une personne qu’on aime à ses côtés afin de surmonter les épreuves de la vie. Un beau passage qui va permettre en quelque sorte d’inverser les rôles et de révéler le caractère fort d’Asakura.

    Enfin, l’auteure fera une révélation surprenante concernant le passé de Kentarô et plus précisément le métier qu’il a exercé auparavant. On découvre l’envers du décor d’un tout autre monde de façon assez limitée mais suffisante pour que l’auteure puisse s’en servir afin que l’un des personnages ait un déclic ; on ne s’y attendait absolument pas dans ce titre. On prend donc plaisir à découvrir une facette moins reluisante de Kentarô et qui lui aura permis en quelque sorte de l’aider à trouver le bonheur. Quant aux enfants, ils sont plus en retrait dans ce second tome mais ils sont toujours aussi mignon et chacune de leurs interventions apporte un vrai petit plus à l’histoire.

    Vous l’aurez compris, ce titre plaira très certainement à un large public de par sa vision positive et attendrissante des thèmes abordés par l’auteure tels que l’homoparentalité et la famille recomposée. Mais également pour son côté assez soft ; les ébats torrides ne collent clairement pas avec l’esprit de la série et n’auraient rien apporté de plus au récit à mon sens. Kazuma Kodaka a parfaitement trouvé l’équilibre pour satisfaire toutes les lectrices et nous permet de ne pas rester sur notre faim. Un titre à découvrir sans tarder !

    Les personnages de la série dégagent énormément de chaleur humaine et celle-ci est véritablement sublimée par le trait de l’auteure qui est un réel ravissement pour les yeux. L’illustration de la couverture et de la page en couleur illustre parfaitement l’esprit positif de la série et sont juste très jolies. Le tout est servi par un travail de qualité de la part de l’éditeur que ce soit au niveau du papier ou de la traduction.

    Kodaka Kazuma met un joli point final à son histoire avec quelques rebondissements surprenants et un dénouement à la hauteur de nos espérances. L’auteure aura réellement pris son temps avant de faire évoluer les relations entre les différents personnages et nous offre une œuvre positive comme on aimerait en voir plus souvent ! On n’aurait certainement pas dit non à un troisième tome mais malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin.
    Coup de cœur confirmé ! Je vous le conseille vivement !

    Note : 8.5/10

    8

    snoopy - 10 octobre 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ikumen After T.2 ?
Ecrire une critique