SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132206'
  • Critique Baltzar : la guerre dans le sang T.2 par

    Les éditions Meian ont vraiment eu du flair concernant Baltzar, le premier volume dépassait très largement toutes les attentes grâce à une intrigue bourrée d'enjeux, de rebondissements, de suspens et de perspectives qui nous mettent l'eau à la bouche. Notre héros, le commandant Bern, va devoir se relever les manches s'il veut venir à bout des très nombreux obstacles qui le sépare de la réussite de sa mission. Entre la gestion des élèves et des cours, les tensions dû à une certaine partie de la population contre la militarisation de leur pays sans compter la royauté qui vient mettre son grain de sel en lui imposant une démonstration qui marquera bien des esprits, ce n'est franchement pas gagné. L'auteur exploite à merveille sa thématique de départ à savoir la militarisation d'un pays qui n'a jamais encore participé à une guerre et il va nous le prouver avec un second volume qui place la barre deux crans plus haut. Une merveille!

    "Un récit qui gagne en puissance"

    Histoire de nous replonger dans l'ambiance du titre, on démarre par un petit cours sur l'art de la guerre donné par le commandant Bern en personne. Tout comme le premier volume, on prend énormément de plaisir à apprendre de nouvelles stratégies en temps de guerre mais surtout on remarque les conséquences de la petite démonstration des talents de Bern en fin de tome précédent. Typiquement le genre d'attention qui prouve à quel point le récit bien pensé et intelligemment construit, l'auteur ne laisse rien au hasard et développe ses idées jusqu'au bout.

    Le commandant Bern est toujours aussi passionnant à suivre tant il nous apparaît humain, son excès de zèle a failli lui coûter gros et les rumeurs qui vont désormais bon train ne l'aide pas vraiment. Il n'hésite pas à dissiper les malentendus même s'il est conscient que ses élèves vont encore en baver en agissant de la sorte. Ce n'est pas un super héros qui est là pour tout arranger mais bien un militaire aguerri qui compte bien mener sa mission avec succès. On le remarquera d'ailleurs plus d'une fois ici.

    Parallèlement à ces moments de quotidien qui ont tous leur importance dans ce qu'il nous montre de notre héros ou de l'ambiance qui règne à l'école militaire, l'auteur prépare habilement le terrain pour ce qui sera l’événement majeur de ce second volume. On verra les tensions déjà existantes prendre de plus en plus d'ampleur, le peuple du Baseland n'est pas content et il compte bien se faire entendre. On verra de se soulever peu à peu un mouvement anti-militarisme et anti-empire, la violence va monter crescendo et ce qu'on pensait avoir deviné de certains éléments du précédent volume prennent vie sous nos yeux. Le secteur du commerce est vite pris à parti, le made in empire n'a vraiment pas la cote mais ce sont surtout les prises de décisions fortes du second prince qui vont mettre le feu au poudre. On ne peut s'empêcher de penser que tout ceci découle en partie de ce que Bern a tenté de démontrer en ce qui concerne le retard pris sur les technologies d'armement. La situation va très vite déraper et déboucher sur une confrontation au suspens intense. Cet événement va très certainement marquer l'histoire du Baseland, on est plus qu'impatient de découvrir son dénouement qui risque d'être bien lourd en conséquence à moins que la tactique de Bern fasse son petit effet. Passionnant!

    L'auteur use de très bons boosters pour faire grimper l'intensité de l'évolution de son intrigue, il joue avec notre sensibilité en choisissant de nous en révéler plus sur certains personnages qui sont directement liés à ce qui est en train de se passer mais le meilleur reste l'introduction très habile de ce qui sera sans doute l'antagoniste du récit. On découvre avec beaucoup d'intérêt le passé de ce personnage au charisme indéniable, excellant dans l'art de la manipulation et rebelle dans l'âme mais aussi son lien avec notre héros. Leur histoire commune s'inscrit parfaitement avec les événements en marche ici, elle apporte beaucoup de relief et nous interpelle au plus haut point. Le frisson se fait de nouveau ressentir, on aime!

    8

    snoopy - 11 septembre 2019

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Baltzar : la guerre dans le sang T.2 ?
Ecrire une critique