SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='32283'
  • Critique Olympos T.1 par

    Olympos représente un petit OVNI au sein des parutions manga. Résolument unique, ce titre perturbe car réellement atypique. Ce qu'on retiendra de ce premier tome, c'est un graphisme superbe, très shôjo, détaillé et flottant, avec de très belles planches, une certaine poésie et un côté un peu abstrait qui fait sa spécificité et son originalité.

    Les premiers chapitres s'appliquent à poser le cadre par une technique bien connue : l'adoption du point de vue d'un intervenant externe qui nous permet de découvrir Ganymède, apparemment prisonnier d'un immense jardin. Mais n'est-ce que ce dont il est convaincu ou est-ce la réalité ? Au départ, on ne voit pas trop où est censé mener ce scénario qui nous est présenté d'abord sans explications immédiates, mais on se laisse porter par la douceur de l'histoire, et la conclusion finale comme quoi toute réalité est vraie pour celui qui y croit.

    Par contre, passé la première partie, on commence à nager un peu. On nous présente vite fait le passé de Ganymède, nous racontant qui il est et comment il s'est retrouvé dans ce jardin, on évoque la soeur d'Apollon, et Zeus et Hadès font une brèvissime apparition au cours de laquelle on n'apprend rien sur eux sinon leur apparence. On a du mal à cerner les buts de chacun et l'objectif final vers lequel pourrait bien s'orienter l'histoire. Reste une ambiance poétique par laquelle on se laisse porter, mais l'intérêt de l'intrigue demeure en suspension.

    Reste à voir ce que proposera le deuxième et dernière tome, en espérant qu'il redonnera une continuité au récit.

    Un dernier mot sur l'édition : on apprécie la jolie couverture nacrée, un peu moins le prix qui l'accompagne, et surtout c'est un peu dommage que sur certaines pages on voie les dessins par transparence. Sinon, ma foi, tout semble correct.

    6

    Sherryn - 09 mai 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Olympos T.1 ?
Ecrire une critique