• Critique Alice in Borderland T.13 par

    Le jeu du valet de cœur se poursuit dans ce 13ème tome. L’étau se resserre et la tension commence à monter. Il ne reste plus que 8 participants désormais et l’identité du Valet de cœur reste un mystère pour le moment.

    Les jeux de Borderland sont connus pour mettre à rude épreuve les nerfs de ses participants, et une fois n’est pas coutume, car le Valet de cœur ne semble vouloir épargner qui que ce soit. Dans cet opus, Haro Asô met en scène une opposition idéologique entre plusieurs protagonistes qui s’avère être des plus intéressantes. Chaque personnage a sa psychologie, son caractère propre et il est bien difficile de s’entendre quand notre vie est mise en jeu. Faut-il céder à son instinct de survie ? Ne pas commettre de meurtre en se soumettant à une mort inévitable ? Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces thématiques sont amenées subtilement et on ne se limite pas à une réflexion très simpliste des faits. L’auteur fait l’effort de donner une portée morale assez poussée à son récit et nous questionne sur le monde actuel.

    Finalement, l’identité du Valet de cœur va être révélé assez rapidement, avant même que le jeu n’arrive à son terme. Nous retrouvons un personnage des plus pervers, qui aime faire du mal aux gens et qui use de méthodes malsaines. Un habitant livré à la folie, digne du monde de Borderland, vraiment on ne s’attendait pas à moins de la part du mangaka. On en apprend également davantage sur le monde de Borderland, sur son vrai visage. Haro Asô semble peu à peu nous diriger vers le grand final de sa série, qui rappelons le, s’achève en 18 tomes.

    Néanmoins, la narration est un peu plus lente dans le jeu du Valet de coeur. Comme il se base essentiellement sur les relations entre les protagonistes, il y a moins d’action concrète. Heureusement, la seconde partie du tome nous réserve son lot d’événements avec l’arrivée du Roi de pîque. Doté d’un talent inné pour le combat, il établit un véritable carnage dans les 23 arrondissements et tue par centaines. Malheureusement, on a un peu l’impression de lire un survival game redevenu classique avec ces affrontements à mains armées et ça enlève du charme au titre. Espérons que la dernière phase nous proposera plus d’originalité au niveau du scénario. Mais pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir, le récit reste plaisant et nous propose une opposition plus qu’intéressante entre deux grands du combat qui devrait se poursuivre dans le 14ème opus. Autre fait qui ravira certainement le lecteur, un personnage emblématique de la Plage refait son apparition et il aura probablement de l’importance pour la suite de l’histoire.

    Un tome qui reste dans la bonne dynamique de la série. Ce n’est pas le meilleur volume, mais il reste efficace et l’auteur nous mène peu à peu vers le grand final de son œuvre.

    7

    Végéta69 - 05 mai 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Alice in Borderland T.13 ?
Ecrire une critique