Critique Après la pluie 3

J’aime toujours autant le rythme lent de cette histoire. Teintée de silence et de non-dits, et bercée par la pluie. On rêve avec Akira, on songe à ses côtés en regardant le ciel, on regarde avec tendresse sa maladresse amoureuse… et parce qu’elle est déjà presqu’une amie, on la soutient moralement et on lui souhaite une happy end. Masami ? on l’apprécie pareillement. Cette homme manque cruellement de confiance en lui, on dirait un petit garçon. Il ne cesse de proclamer qu’il est un vieux trop vieux pour se remettre en question. Que dans sa situation, il est impossible de changer du tout au tout. Il s’est résigné, il s’est abandonné aux mains du destin. Beaucoup d’amertume se lit dans son discours, comme s’il souffrait intérieurement d’être l’homme qu’il est actuellement. A aucun moment, il ne s’exprime avec fierté ou joie et forcément le lecteur se dit qu’une tempête du nom d’Akira pourrait bien balayer ses convictions prises par habitude et mettre à jour un homme bien différent.

En parlant d’Akira, on sent que l’auteur prend bien soin d’elle. Son physique à la fois juvénile et sensuelle (très, très sensuelle, j’insiste) colle parfaitement à sa psychologie. Akira reste une enfant, avec des réactions d’enfants tout en désirant s’affirmer femme. De nouveau, cette dualité me rend nostalgique personnellement, et j’ai constamment le sourire aux lèvres en suivant les pensées de cette toute jeune femme addicte de son patron.

Dans ce tome 3, leur relation reste au point mort. A vrai dire, il s’ouvre une porte qui risque de malmener le cœur fragile de notre damoiselle. Ses tentatives ratées pour se rapprocher de Masami vont l’amener dans la bibliothèque de son quartier et par logique vers un livre qui apparemment ravive de très mauvais souvenirs à Masami. Du jour au lendemain, il se montre distant et froid quand l’avant-veille il se présentait gentiment en professeur particulier, le temps d’un devoir de classe mal compris par Akira. A mon humble avis, il y a une histoire de femme là-dessous (Chihiro est un prénom féminin non ?), ça et des regrets par rapport au chemin parcouru. Je ne serais pas étonnée d’apprendre que Masami ait aspiré dans sa jeunesse à devenir écrivain, toutefois ce ne sont que des suppositions, histoire à suivre !

Au début, on retrouve Haruka, une sprinteuse du club d’Akira qu’on avait vite entraperçue auparavant. Celle-ci, pas plus douée que cette dernière pour parler de ses sentiments, souhaite renouer leurs liens d’amitié et je dois dire que c’est une très bonne idée. On voit continuellement Akira seule en dehors du travail. Une amie de cœur serait à ce stade de l’histoire bienvenue, ne serait-ce pour qu’elle se confie, qu’elle puisse enfin partager ce raz de marée obsessionnel de sentiments qu’elle éprouve pour son patron.

Plus léger et mignon, le hamster recueilli par le fils de Masami et désormais propriété de ce dernier provoque une petite scène de jalousie au café. On découvre une Akira pas seulement amoureuse mais possessive. C’est assez amusant.

Oh, mention spéciale aussi pour Ryosûke, vous savez ce sale pervers qui n’en veut qu’au corps des femmes vierges et innocentes. Etrangement, il se montre avenant et discret quand malgré lui il est témoin des discussions sérieuses entre Akira et Masami. Espérons que cela dure.

Vous l’aurez compris, j’aime cette histoire et je vous la conseille fortement. J’aurais pu mettre 10 à ce tome 3 mais je retire un point à cause de la frustration qu’il procure à la fin. Les tomes de cette série se lisent beaucoup trop vite à mon goût et chaque fois tourné la dernière page, je ne peux m’empêcher de dire que c’est trop court et qu’il en aurait fallu deux fois plus. Je suis en manque et je n’aime pas cela.

9
Après la Pluie enchante une nouvelle fois. Une histoire d’amour toujours à sens unique qui prend son temps. L’auteur ne précipite rien. Comme dans la vie, il n’est pas simple de franchir la barrière de l’âge. Aussi bien Akira que Masami sont à leur place et on s’émeut devant les malaises qui se créent à chacune de leur rencontre. La fin du tome 3, en plein typhon nous promet monts er merveilles mais je devine une nouvelle situation gênante. J’espère toutefois qu’on en apprendra plus sur le passé de Masami et sur cet(te) mystérieuse Chihiro.

Achetez Après la pluieT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par DéesseVonKiki

Gardant continuellement l'esprit ouvert, je n'exclue aucun genre si ce n'est peut-être le genre guimauve ou Arlequin. J'aime cependant ce qui est différent, ce qui surprend. Rêveuse dans l'âme et aventurière chevronnée avec une manette en main, ma table de chevet se couvre de mangas, de romans, de cd's et d'une feuille de papier. Et bien souvent aussi d'un biscuit accompagné d'un thé car lire c'est certes bien mais avec confort et gourmandise c'est juste parfait.

Contenu associé

Après la pluie (Manga), Après la pluie T.3

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

2 commentaires

Avatar de DéesseVonKiki

@Golassel: Merci à toi^^ et si tu décides de tenter l'aventure, n'hésite pas à donner ton avis. Pour ma part cela faisait très longtemps qu'un titre mettant en scène une histoire d'amour ne m'avait pas autant captivée. D'autant, qu'à ce stade c'est toujours à sens unique, peut-on même parler d'histoire d'amour, hum.. affaire à suivre !

Avatar de Golassel

Merci pour cette bonne critique qui me rend un peu plus curieux de découvrir cette série.