Critique Sherlock 3

Sherlock s'ennuie. Heureusement pour lui, il n'est pas le seul : voilà que quelqu'un lui offre sur un plateau un jeu de piste à base d'énigmes mortelles...

Troisième tome pour les aventures de Sherlock ! Comme avec le précédent, il est plus ou moins possible de commencer la série par celui-ci... en revanche, autant prévenir, pour la première fois, c'est un cliffhanger atroce qui attend le lecteur à la fin du tome ! Vous voilà prévenus, impossible de se contenter de celui-là.

C'est donc une quintuple enquête en une qui attend Sherlock et Watson. On pourrait craindre une narration expédiée, mais, s'il est vrai que toutes les mini-intrigues ne bénéficient pas du même développement, à l'exception de celle concernant la présentatrice télé (souffrant également d'une certaine confusion), aucune n'est bâclée. Si le rythme est en toute logique très rapide, le raisonnement made in Sherlock est toujours là et, comme lui, on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer.

On appréciera ou pas l'abandon temporaire des longues enquêtes compliquées, mais force est d'avouer qu'un peu de changement ne fait pas de mal, d'autant que c'est surtout l'occasion de découvrir à l’œuvre une personne redoutable, capable de tenir la dragée haute au talentueux détective...

Cette fois, le fil rouge de la série est bel et bien lancé !

C'est donc une nouvelle fois une lecture plaisante, scénaristiquement soignée (mais pas exempte de défauts ici), fidèle à la virgule près à l'épisode d'origine (sans que les nouveaux venus ne se sentent laissés sur le carreau).

Graphiquement, soit l'on commence à s'habituer au trait de Jay et au visage de Watson / Martin Freeman, soit il y a de l'amélioration dans l'air concernant le personnage. En revanche, concernant un certain J.M., difficile de ne pas être déçu tant cette version papier ne ressemble à rien... Mais bon, laissons le temps au dessinateur de le saisir.

Malgré une mise en scène essentiellement axée sur les émotions des personnages, quelques jolis décors et détails ne manquent pas de se faire remarquer : parking, bords de la Tamise, voies ferrées...

Globalement, Sherlock reste un manga très agréable à regarder, à condition que la patte réaliste de Jay ne rebute pas.

Et côté édition, comme d'habitude, c'est un sans-faute pour Kurokawa. Page couleur, illustration bonus sous la jaquette, impression et reliure irréprochables, absence de coquilles...

7
Un troisième tome au rythme différent des précédents, toujours aussi fidèle au support d'origine. A ce stade, la série ne surprend plus, mais reste toujours aussi plaisante à lire.
  • Changement de rythme bienvenu
  • L'apparition d'un fil rouge!
  • Visuellement de plus en plus maîtrisé...
  • ... malgré quelques couacs
  • La narration un peu confuse lors d'une des enquêtes

Achetez SherlockT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Poison Lady

http://twitter.com/Poison__Lady Auteur.e de romance fantasy et paranormal romance. Gameur.se, dolleur.se, amateur.ice de bateaux, de courses NASCAR et de Domino's pizza.

Site/blog perso : http://svetlanamoriwritings.peyj.com/

Contenu associé

Sherlock T.3, Sherlock (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire