Critique Bestiarius 5

! Attention des spoilers sont présents !

 

Dix mois ! Oui, quasiment plus de dix mois d’attente et d’impatience pour connaître la suite des aventures de Bestiarius, mais aussi l’impact des choix perpétrés par l’ancien légionnaire Lucius Dias. Sentiment d’autant plus renforcé et stressant au vu d’un précédent volume épatant sur bien des points.

 

Ainsi, après une intense lecture ce nouveau tome se révèle-t-il à la hauteur de nos espoirs ? Oh que oui, et pas qu’un peu ! Explications :

 

Lucius Dias, l’homme qui devint dieu de la mort

 

Lucius Dias n’est plus, à présent gladiateur, seulement le nom d’Orcus et le titre de "Dieu de la mort" sont rattachés à cet ancien grand légionnaire désigné comme traître de l’empire. Un changement appuyé dès les premières pages par la mise à mort brutale d’un frêle monstre sous les coups de Lucius. Frappante, cette introduction démontre rapidement que le personnage occupera une place importante au sein de ce nouveau tome, au-delà de présenter l’état d’esprit sur lequel l’intrigue risque d’évoluer. Ainsi, nous découvrons un Lucius marqué, blessé mais surtout hésitant entre son désir de suivre l’idéal d’Arthur et l’obligation de tuer ses adversaires pour garantir la sécurité de sa famille. Une évolution au niveau du caractère très intéressante, de plus, celle-ci sera toujours remise sur le devant de la scène et actrice de moments mémorables. Une orientation de qualité menée d’une main de maître.

 

Jouant alors constamment avec finesse sur cette dualité, Masasumi Kakizaki annonce implicitement au lecteur que son protagoniste devra tôt ou tard faire un choix afin d’évoluer. Un choix logiquement lourd de conséquences pour lui et les siens. Évènement qui pointera avec surprise le bout de son nez, Lucius devant ôter la vie à un enfant, sa mère et un compagnon de ludus au risque de voir ses proches massacrés. Scène très puissante, le magnifique style de Kakizaki montre ici son véritable point fort, celui de faire ressentir avec force les émotions de ses personnages. Lucius transpirant littéralement la détresse, la peur et le dégout.

 

L’ensemble déboulant sur une décision amorçant la seconde partie du volume.

 

Lucius Dias, l'homme qui devint héros 

 

Épargnant les condamnées, nous voilà projetés en pleine rébellion de Lucius et ses compagnons gladiateurs. Violents, sanglants et magnifiques, les combats de Bestiarius sont toujours très impressionnants et détaillés. Du pur bonheur pour les yeux ! Néamoins, les romains éliminés et avec un objectif fixé, Lucius doit tout de même de son côte retrouver sa famille. Une décision importante qui amènera bon nombre de scènes visuellement et émotionnellement fortes et brutales. Enfant et femme de ce dernier frappés et fouettés, puis divers châtiments douloureux dont un crucifiement. Des passages de bravoure et respirant le charisme sont également à souligner.

 

Ce sera aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le terrible Hannibal, un monstre au traitement de qualité.

 

Pourtant, atteignant déjà des sommets, ce cinquième volume accentue le rythme et impose un face à face asphyxiant où chaque dialogue, planche et personnage sont placés d’une manière juste parfaite. Le tout se concluant avec fracas et magnificence lorsqu'un véritable héros arrive enfin à rendre hommage et rejoindre un autre grand de son époque. Excellent !

10
Jusqu’ici très bon, Bestiarius revient en grande forme avec un volume saisissant du début à la fin ! Touchant, frappant, passionnant et surtout magistralement beau, ce nouveau chapitre de la série est à ne pas douter l’un des immanquables de cette fin d’année 2017.
  • Lucius Dias.
  • Le style de Kakizaki.
  • L'évolution de l'intrigue.
  • Cette façon de jongler entre un héros et un autre.
  • Des combats de toute beauté.
  • Rien du tout.

Achetez BestiariusT.5 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Asagari

Vraisemblablement passionné par le manga mais aussi la culture japonaise depuis mon enfance, je demeure ainsi un féru de la lecture papier au-delà d'un consommateur invétéré de ce genre. Sans réel style favori prédéfini, j'apprécie la majorité des titres car ils sont la recette d'une évasion réussie pour les lecteurs. Une opportunité alors agréable surtout durant des périodes bien sombres comme aujourd'hui.

Contenu associé

Bestiarius T.5, Bestiarius (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

9 commentaires

Avatar de Asagari

@Vadri : Je vais jeter un oeil à "Husk of Eden" alors ;) !

@FrEaK : Pas de soucis^^, j'attends ton retour sur le tome avec impatience :P.

@Niwo : Effectivement, Kakizaki est très bon pour ce qui est de créer des histoires profondes avec des personnages attachants, le tout sublimé par un style juste magnifique. Bref, Bestiarius n'est pas excellent pour rien^^.

Avatar de Niwo

Tout ce que fait Kakizaki est génial. Cet auteur a un don pour créer des histoires profondes et intrigantes, dont on ne se lasse pas. Concernant Bestiarius, j'ai tout simplement adoré dès les premières pages, et avec son style, c'est encore mieux. Ça vaut le coup d'attendre entre chaque tome, la lecture n'en est que meilleure

Avatar de FrEaK

@Asagari, désolé, je n'ai pas lu ta chronique...
Cette série est tellement géniale, et la fin du T.4 annonçant certains revirements, que je préfère ne rien savoir et découvrir le tome par moi-même quand je l'aurai en main :-)
Après je reviendrai ici en dire tout le (très très) bien que je vais, j'en suis sûr, en penser ;o)

Avatar de Vadri

Très très bon manga, je le recommande vivement :)
L'attente est longue mais en vaut la peine!

Dans le genre "manga qui jongle de héros", je recommande aussi "Husk of Eden" (chez Doki Doki je crois).

Avatar de Asagari

Je vous conseille vivement de commencer, et ce starter tombe au meilleur moment pour vous deux^^. Plus sérieusement, Bestiarius ne cesse de progresser et surprendre de tome en tome, un véritable délice pour les amateurs du genre.

Avatar de Ivan Dushit

Merci ! J'étais pas au courant du couo je vais commencer la série

Avatar de snoopy

@Ivan Dushit; http://www.manga-sanctuary.com/fiche_serie_editions.php?id=40220. Je pense que c'est les trois premiers au prix de deux tomes ^^

Avatar de Ivan Dushit

Un coffret starter pour bestiarius ? Un lien pour jeter un coup d'oeil si il y en a bien un svp

Avatar de snoopy

Avec une note pareille, j'ai vraiment hâte de me prendre le coffret starter pour Noël ^^