Critique Im - Great Priest Imhotep 4

Encore un tome qui met l‘eau à la bouche. Même s’il faut bien s’accrocher pour ne rien louper et tenter en même temps d’imbriquer les pièces du puzzle que nous propose l’auteur. Droite, gauche, retour au centre, on navigue entre différents fronts. L’action semble être le mot d’ordre de Makoto Morishita et il faut reconnaître que pour l’instant tout tient la route. En bon capitaine, elle semble connaître sa destination, ça rassure, ça met en confiance pour la suite et surtout ça donne envie de ramer pour avancer plus vite.

 

On retrouve Imhotep accouplé de force à Harugo, l’animal hyper solitaire du clan d’Amon. Désormais ils ne forment plus qu’un, mais c’est sans compter sur l’obstination tout en douceur (c’est du sarcasme) du second qui n’a absolument pas l’intention de manquer à sa réputation. Le thème principal de ce tome est « l’esprit d’équipe », la confiance que l’on doit accorder à son partenaire, en toutes circonstances, en dépit du danger. Ne jamais faillir ou douter même si en face on nous affirme le contraire. On en apprend plus sur la branche japonaise du clan d’Amon et de nouvelles têtes viennent encore s’ajouter à notre encyclopédie de héros. C’est chouette, cela donne du corps à l’histoire et surtout cela aide à mieux comprendre la personnalité de chacun. La lumière est principalement tournée sur Harugo, on découvre son passé, son enfance, son entrée dans l’ordre des prêtres et surtout l’explication à son côté sauvageon. Son héritage est une vraie surprise qui une fois de plus fait griser l’aventure. Pas de blanc, pas de noir, c’est tellement mieux quand tout est mélangé, cela sonne plus vrai.

 

Même chose du côté Magai, Cléopâtre la dernière venue est continuellement hantée par son passé de reine déchue et trahie, elle apparaît comme une Vengeresse assoiffée de sang, mais mon petit doigt me dit que ce n’est pas si limpide. Djéser reste assez en retrait dans ce tome mais il continue de tirer les ficelles à son avantage. Même chose pour Khonsou qui en période de crise majeure ne cesse d’intriguer, même ses pairs. Les représentants en haut lieu d’Amon sont eux de plus en plus louches et on hâte que leur robe de Saint soit mise à l’envers pour dévoiler ce qui se cache en dessous. Sans oublier la très brève apparition ombragée de ceux qui composent l’Ennéade. Le moins que l’on puisse dire c’est que ces neufs membres marquent l’esprit. S’il faut les éliminer un par un, cela va offrir de jolis combats.

 

Vous l’aurez deviné, ce titre monte doucement en puissance et il mérite notre attention. Les personnages sont charismatiques, bien dessinés, à chacun son style, le lecteur trouvera facilement celui qu’il voudra soutenir tout du long. Les combats sont bien menés, les attaques rusées, les femmes ici sont mises à l’honneur, aussi bien en « formes » qu’en « leader nées ». Bref, un tome bien mené alors prenez votre respiration et plongez.

 

Oh si ! Nous regretterons l’absence totale d’Harumi mais surtout de notre boule de poils Anubis qui nourrissait tendrement notre mode Mignon. Mah, Im, avec sa nonchalance habituelle et son attitude en total décalage des autres, suffit à combler ce vide. C'est pour toutes ces raisons que cette fois je pousse la note jusqu’à 8.

8
Le meilleur tome paru à ce jour. On avance, on se perd, on réfléchit, on s’accepte et on accepte les autres. On fait table rase du passé, du moins on essaie. Mais, surtout on fait corps pour tenter de sauver l’homme qui représente à lui seul le Padre d’une grande famille recomposée. Oh et on n’oublie pas de prendre son épée pour occire l’ennemi même si on ignore toujours si ennemi ou pas. En tout cas ils attaquent, alors on riposte. Et… on riposte pas mal il faut bien l’avouer, d’ailleurs Im n’a pas trop le temps de se montrer légendaire et préfère nous distraire, pour notre plaisir.

Achetez Im - Great Priest ImhotepT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par DéesseVonKiki

Gardant continuellement l'esprit ouvert, je n'exclue aucun genre si ce n'est peut-être le genre guimauve ou Arlequin. J'aime cependant ce qui est différent, ce qui surprend. Rêveuse dans l'âme et aventurière chevronnée avec une manette en main, ma table de chevet se couvre de mangas, de romans, de cd's et d'une feuille de papier. Et bien souvent aussi d'un biscuit accompagné d'un thé car lire c'est certes bien mais avec confort et gourmandise c'est juste parfait.

Contenu associé

Im - Great Priest Imhotep T.4, Im - Great Priest Imhotep (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire