Critique Toriko 37

Foisonnant d’explications en tout genre, le précédent tome fut particulièrement prenant. Si certains ont été déçus sans doute pour le manque de scènes d’action, il était grand temps que l’auteur nous fournisse quelques informations afin de nous permettre de cerner l’intrigue sous ses multiples angles et d’aborder dans les meilleures conditions le dernier acte. Je les attendais personnellement de pied ferme, l’auteur a donc répondu à toutes mes attentes à ce niveau là. Une fois ceci fait, les toutes dernières pages donnaient un gros coup d’accélérateur et annonçaient de bonnes choses pour la suite notamment un petit concours de cuisine qui pourrait se révéler très sympathique. Que nous réserve donc ce trente-septième opus ? Un programme assez lourd à digérer…

Pour la première fois depuis le début des aventures de Toriko, j’ai éprouvé quelques difficultés à me replonger dans l’histoire pour la simple et bonne raison que cette dernière s’est révélée un poil trop morcelée à mon goût. C’est un peu le risque lorsqu’on appuie sur le champignon et qu’on a encore plein d’éléments sur le feu, l’intrigue perd en fluidité. Un fait qui peut gêner certains lecteurs qui auront alors un peu de mal à suivre ou à savourer ce qu’ils sont en train lire les obligeant à passer d’un événement à l’autre à un rythme assez soutenu. Ceci n’engage que moi bien sûr mais c’est vraiment ce sentiment qui m’est resté une fois la dernière page tournée. L’auteur ne nous a pas vraiment habitué à suivre de multiples pans de l’intrigue en même temps mais ceci dit la lecture reste tout à fait plaisante encore plus lors de la seconde fois parce Toriko quoi !

Premier élément très agréable, l’auteur délaisse un peu notre petite bande d’hunter pour se concentrer davantage sur ses autres personnages et leur permet de jouer un rôle capital dans ce dernier pan de l’intrigue. Bien que je sois tout à fait in love de mes petits gourmets hunters, c’est assez plaisant de constater que de temps en temps tout ne repose pas toujours sur eux. Ainsi pendant que Komatsu fait quelques découvertes inquiétantes concernant le monde l’envers, notre fine équipe de cuisiniers s’apprête à risquer leurs vies dans une compétition qui s’annonce bien périlleuse doté de conditions difficiles et d’adversaires peu banals. Après avoir brièvement présenté ces derniers mais suffisamment pour qu’on devine la tâche laborieuse pour nos héros du moment, on assiste à un premier round bien foutu puisqu’on nous sert là un condensé de tout ce qui fait le sel de la série depuis ses débuts. Entre ingrédients à préparation spéciale, suspens et tension bien présents et le passé émouvant d’un des personnages, la recette se veut toujours aussi savoureusement divertissante. On serait presque déçu de ne pas avoir le droit à une deuxième fournée, il faudra donc attendre le prochain tome.

Ensuite et durant une dizaine de pages, on aperçoit nos quatre rois arrivés sur le lieu de leur destination augurant de bonnes scènes en perspective.

On enchainera dans la seconde moitié du tome qui sera pour le moins rythmée avec tous les éléments que l’auteur avait un peu laissé en suspend jusqu’ici. Au programme, on découvrira ce que trame exactement l’organisation Neo et ce que complotent les Nitros. Deux éléments de l’intrigue qu’on sentait important mais qui n’avait pas eu l’opportunité de révéler tout leur potentiel précédemment. Non seulement on aura le droit à pas mal de révélations mais aussi de l’action puisque l’auteur a choisi d’opposer ces deux groupes à deux autres personnages emblématiques de la série qui vont ainsi pouvoir occuper le devant de la scène. Cela part un petit peu dans tous les sens si bien qu’on a un peu de mal à emmagasiner toutes ces nouvelles informations ou tout simplement à se retourner sur ce qui est en train de se dérouler devant nos yeux.

7
Mitsutoshi Shimabukuro nous livre un bon tome dans l’ensemble notamment une première partie qui se révèle excitante tant elle offre un cocktail de tout ce qui nous plait tant dans la série mais qui souffre d’un rythme trop soutenu dans une seconde partie beaucoup trop riche en révélations. On ressort déboussolé voir même dubitatif ne sachant pas trop que penser des derniers événements. Nos craintes de voir la série pâtir de l’accélération de la série tendent malheureusement à se confirmer quelque peu. Espérons que la suite se montrera plus convaincante mais pour l’heure enthousiasmons-nous des bonnes surprises présentes ici en nombre.

Achetez TorikoT.37 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Toriko (Manga), Toriko T.37

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

4 commentaires

Avatar de snoopy

@Asagari ; Génial, je vais bientôt le recevoir. Je suis encore plus impatiente suite à ton retour sur le tome suivant ;)

Avatar de snoopy

@Asagari ; Waouh, merci pour le compliment et ton retour. Ça me fait très plaisir ^^

Avatar de Asagari

Désolé pour le double post, mais après lecture le volume 38 tient toutes ses promesses personnellement !

Avatar de Asagari

Toujours un plaisir de lire tes critiques sur Toriko. Sinon, c'est un très bon tome qui annonce du bon pour la suite malgré le sentiment de précipitation... Vivement le prochain tout de même !