Critique Treat me gently 6

Quel bonheur de retrouver le beau Maya et le mignon Nemu Nemu filant le parfait amour et nous régalant de leurs péripéties amoureuses depuis un bon moment déjà. Même si leur relation est loin d'avoir débutée sous les meilleurs hospices rebutant très certainement quelques lectrices au passage, on n'en apprécie que davantage le fait qu'elle se soit muée en relation amoureuse sincère. Le fait que les personnages soient devenus plus mature joue également énormément devenant ainsi très plaisant à suivre surtout depuis leur entrée à l'université. Le précédent tome fut d'ailleurs un véritable coup de cœur et possédait de quoi en étonner plus d'une de par son atmosphère sérieuse qui lui allait comme un gant. On a ainsi eu le droit à de nombreux temps forts notamment en voyant Maya chercher sa voie ou encore en assistant à l’évènement du fameux baisé volé à Nemu par Shimakawa d’un tout autre point de vue pour finir la lecture sur une note pleine d’émotion où nos deux tourtereaux se sont ouvert leurs cœurs. Très réussi, ce sixième opus plus léger l’est presque tout autant !

On démarre en compagnie de notre petit couple vedette parti faire du lèche vitrine en amoureux. Suite au précédent tome, on sait que Nemu pense être mal assorti avec sa moitié et on le sent encore très fragile malgré un Maya qui se veut très rassurant. C’est pourquoi, on comprend tout à fait ses sentiments lorsqu’il fera une découverte qui va venir alimenter cette peur de voir se détourner de lui celui qu’il aime si éperdument. Ce n’est pas facile de composer avec cette angoisse, Maya est un très bel homme qui attire tous les regards. Son envie de devenir plus stylé afin de se sentir plus en confiance sonne donc tout à fait légitime. L’auteure s’en est très bien sortie pour ce qui est de retranscrire cet état d’esprit  sans oublier de parsemer le tout de quelques gestes de tendresse comme on les aime tant, deux éléments qui font que ce passage est vraiment très agréable à la lecture. Bien sûr, on aurait adoré voir Nemu Nemu être relooké mais on ne peut décidément pas en vouloir à Maya qui ne partage pas du tout notre envie. On peut alors véritablement aimer toutes les idées de l’auteure qui prend plaisir ici à exploiter les angoisses de Nemu sous de nombreuses formes, le petit chapitre concours de Miss le prouve également. On sait Maya très épris de son petit intello et pourtant on s’étonne de lui voir parfois arborer certaines réactions qui peuvent inquiéter son partenaire. On ne peut donc pas reprocher à Nemu de s’en faire ni de se poser des questions. On verra bien où tout ceci le mènera mais on prend en attendant grand plaisir à suivre ses tourments intérieures  tout en tombant toujours plus sous le charme de Maya. Les expressions et la gestuelle de ce dernier dégagent un sex-appeal de plus en plus intense!

Ensuite et toujours sur un ton très léger, on suit Shimakawa qui éprouve bien des difficultés à apprivoiser le beau mais très froid Akira. C’est très amusant de se glisser l’espace d’un instant dans les pensées parfois lubriques de Shimakawa ou encore de voir Akira jouer au chat de gouttière s’adonnant tantôt à un geste tendre tantôt fuyant son maître. Un petit passage qui nous touchera autant qu’il nous fera sourire.

Enfin le très mignon Okino dont l’attitude superficielle lui jouera un mauvais tour pourrait bien avoir trouvé son prince charmant. L’auteure répond à nos attentes concernant ce dernier puisqu’on espérait le voir caser, pas de souci de ce côté-là. Par contre, Maya va réagir à certains propos qui le mettront très mal à l’aise et on ne peut qu’apprécier la remise en question de ce dernier. Pour moi, l’auteure tenait quelque chose de très bon mais l’a complètement gâché par l’absence de réponse émotionnelle de la part de Nemu. Peut être que cette dernière y reviendra mais il m’a manqué un petit quelque chose à ce niveau là. Dommage ! On terminera malgré tout sur une note positive avec une auteure qui se plait toujours autant à réaliser nos fantasmes. Miaou !

8
Dans sa postface, Yonezo Nekota nous confie avoir eu envie de revenir à une atmosphère plus légère et de placer ce sixième opus sous le signe des câlins. Un programme très alléchant et un vrai régal pour nous lectrices qui font ainsi le plein de torrides rapprochements entre véritables beaux gosses. Canon et le mot est faible ! D’autant plus que cette dernière nous gâte en consacrant du temps à presque tous les personnages de la série. Ce qui n’est en rien une déception puisque en plus d’avoir son compte de Maya/Nemu, on s’attardera sur les très sexy Akira/Shimakawa et le mignon Okino qui semble avoir trouvé chaussure à son pied. Quelle tristesse de devoir encore attendre un an avant de pouvoir tous les retrouver, on en redemande !

Achetez Treat me gentlyT.6 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Treat me gently (Manga), Treat me gently T.6

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire