Critique Seven Deadly Sins 22

Le tournoi de Vaizel ?  Le pied intégral !  Nous offrir un tome de folie avec un événement aussi récurrent qu'un triangle amoureux ne l'est dans un shojo n'est pourtant pas chose aisée. Et pourtant, l'auteur est parvenu à tirer le meilleur parti de chacun de ses versus exploitant tantôt notre attachement pour ses personnages tantôt le charisme de fou de certains d’entre eux tantôt les liens très forts qui les unissent, le tout agrémenté  de très bonnes scènes de baston qui déchirent tout. Une salve de bonnes surprises et de rebondissements étaient au rendez-vous sans oublier un final qui nous a très certainement tous laissé sans voix ! Il est ainsi souvent plus difficile de passer après un très bon tome doté d’une telle montée en puissance, généralement on se retrouve avec une suite plus soft, et pourtant le génial Nakaba Suzuki frappe encore plus fort avec un vingt-deuxième opus qui nous met complètement K.O.

Première grosse surprise, ce qu'on croyait être arrivé en fin de tome précédent ne l'est pas tout à fait. En effet si Escanor est parvenu à envoyer deux ten commandments au tapis, ils n'ont pas pour autant été mis définitivement hors d'état de nuire (pas de spoil, tout est dans le résumé ;)). Meliodas profite donc de la situation pour leur régler leur compte une bonne fois pour toutes. Bien qu'ils soient mal en point, ces deux là sont sacrément coriaces surtout le roi des fées qui possède quelques jokers dans sa manche. Notre héros ne se démontera pas pour autant enchaînant et encaissant coups spéciaux après coups spéciaux dans un rythme infernal. Je ne le répéterai jamais assez mais les scènes full baston qu'offre SDS constitue un divertissement largement plus efficace que ce qu'on trouve sur le marché actuel du shonen si pas le meilleur. Pour réussir à prendre autant de plaisir avec de l'action, c'est qu'elle est sacrément intense et foutrement bien pensée. Ces dernières me rappellent d'ailleurs avec une certaine nostalgie la sensation d’amusement que me procurait DBZ en mon jeune temps. Le mangaka excelle sans conteste dans cet art à mes yeux.

Sans oublier que ce dernier aime prendre des risques scénaristiquement parlant et sait très bien s'y prendre pour nous en mettre plein la vue jouant tantôt la carte du suspens à fond tantôt lâchant quelques révélations qui suscite un vif intérêt en nous notamment ici en levant doucement le voile sur le passé de démon de notre bien aimé sins.

Mais on est encore loin d'être au bout de nos surprises puisque la tension va monter encore d'un cran avec une situation qui va se compliquer davantage rendant les scènes encore plus nerveuses et excitantes. C'est à ce moment là qu'un malaise s'empare peu à peu de nous puisque même si Meliodas faisait jusqu'ici jeu égal,  cette nouvelle configuration change la donne et relève tout bonnement de la folie pure.

On se met alors à tourner les pages fébrilement essayant de se rassurer en se disant qu'il lui reste encore sa technique fatale, le revenge counter, dans sa manche qui consiste à encaisser un maximum de damage pour ensuite les renvoyer à l'adversaire.  Une stratégie d'attaque très impressionnante à voir à l'œuvre et qui a déjà fait ses preuves. C'est ainsi que lorsque l'opportunité se présente alors à lui, on se dit qu'il a encore une toute petite chance d'au moins en dégommer certains et là on se prend juste une grosse mandale! Que dire, si ce n'est que ce retournement de situation nous prend complètement de court et que ce qui va suivre le sera également.  Je ne vous en dis pas plus de peur de trop vous en révéler mais je suis restée sans voix! Seul tout petit bémol, les séquences émotions sont un peu vite expédiées mais elles seront peut être plus détaillées dans la suite.

Le jour où tout à basculer,  on entend souvent ce genre de phrase dans de nombreux récits. Il va sans dire que c'est clairement ce qui est en train de se passer avec une tournure des événements qui bouleversera l'univers des sins durant un bon moment. Après avoir tourné la dernière page et repris nos esprits, on s'amuse alors à se creuser la tête de milles et une façons pour tenter de deviner quel twist scénaristique l'auteur va encore nous sortir de son chapeau. Poilant !

9
Nakaba Suzuki possède décidément un don pour scier ses lecteurs sur place. Un tome full baston foutrement magistral, diablement magique et mortellement explosif ! On était à cent lieues de s'imaginer à la fin du tournoi de Vaizel que les événements prendraient pareille tournure tout du moins pas si vite. L'auteur fait encore une fois preuve de culot et opère des choix qui en étonnera plus d'un. En deux mots, de la FOLIE FURIEUSE! Gros coup de cœur ! Note : 9,5/10

Achetez Seven Deadly SinsT.22 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Seven Deadly Sins T.22, Seven Deadly Sins (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

4 commentaires

Avatar de snoopy

Merci à tous pour vos retours, cela fait toujours très plaisir. Mewa007, ta façon de résumer le tome m'a bien fait rire!

Avatar de Meny42

Super critique. Et quel tome!!

Avatar de Derelict

mdr pas mieux !
super chronique sur SDS comme d'hab' .

Avatar de Mewa007

Grave ce tome dépote juste sa race !