Critique Gunnm Mars Chronicle 3

Dans ce volume 3 de Gunnm Mars Chronicle, nous retrouvons nos héroïnes étant enfants à la suite des évènements du tome 1. Petit retour dans le passé donc, clé des destins futurs de Gally et Erika. Accompagnées du docteur les ayant recueillies, nos deux héroïnes vont à Curie dans l’espoir de trouver la famille d’Erika. Malheureusement, c’est sur une découverte tragique que finira ce voyage…

Avec un univers toujours aussi riche et intéressant, la plongée dans le passé de Gally en ajoute toujours plus à la mythologie Gunn, nous offrant un véritable conte SF avec ses codes et ses couleurs. Mais s’il n’est pas désagréable à lire et avec de vraies trouvailles quant aux lois régissant Mars, ce tome comporte malgré tout plusieurs défauts, m’ayant un peu sorti de ce volume 3.

Si jusqu’à maintenant le double ton si particulier de la saga était sa grande force, il commence (en tout cas dans ce tome-ci) à devenir sa faiblesse. Dans Gunnm et Gunnm : Last Order, le côté tragédie se mêlant à un humour parfois absurde et enfantin était dosé avec une alchimie forçant le respect. On avait des scènes terribles, dans un univers dystopique sombre, allégées par un humour qui, s’il était en décalage, ne désamorçait jamais la tension établie. Et dans ce volume 3… ben… c’est raté ! Mal dosées, certaines scènes se voulant tragiques tombent à plat. Si je n’ai rien à redire concernant le passé d’Erika, qui est très bien écrit, ce n’est pas le cas des évènements concernant le baron Muster. Personnage trop caricatural et cartoonesque, on n’arrive pas à le prendre au sérieux. Même si le personnage est sanguinaire, qu’il a une maladie affreuse (voir horrifique) son côté « ahaha regardez comme je suis méchant, j’ai un chapeau d’aristocrate, et une canne aussi, et je suis très vilain, je transforme les gens en pierre bouuuuu » vient nous sortir de la tension des évènements que l’auteur met en place.

Je suis d’ailleurs assez déçu par l’évolution de sa relation avec Erika au cours de ce volume. Notamment le lien créé entre les deux personnages après être tombés dans les vestiges de l’ancien aéronef s’annonçait très intéressant. Le désir de vengeance du baron Muster, sa souffrance entrant en échos avec celle d’Erika, sa philosophie quant à la quête du bonheur pour une mauvaise personne, tous ces éléments nous faisaient entrapercevoir un personnage complexe, pas si manichéen que ça… jusqu’à ce qu’il décide de jouer au « grand méchant », à collectionner des femmes transformées en pierre et à capturer des gentils parce que « c’est ça être vilain ». C’est un peu ridicule… et dommage !

Après c’est toujours très sympathique à lire, ça reste du Gunnm !  Et rien que pour avoir sa « dose » de cet univers, ça vaut le coup ! Ce tome 3 reste prenant si l’on est dans l’optique d’en apprendre toujours plus sur Gally et qu’on est fan du monde sorti de l’imagination de Yukito Kishiro… mais il n’y a clairement pas dans ce volume-ci, le petit truc qui a élevé Gunnm au rang de chef d’œuvre.                                                                                 

6
Dans ce 3ième volume, Yukito Kishiro n’a pas réussi ce qui était pourtant sa force et sa marque de fabrique, à savoir le dosage tragédie/humour. Ici, l’humour cartoonesque désamorce complétement les scènes de tension, les personnages qui auraient pu être intéressants sont trop caricaturaux pour être pris au sérieux et on ne reste finalement accroché à notre lecture que par amour pour cet univers et sa mythologie. Après, on est loin de passer un mauvais moment lors de la lecture, mais on a été habitué à un peu plus qualitatif.

Achetez Gunnm Mars ChronicleT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Koala Barbu

Site/blog perso : http://lekoalabarbu.over-blog.com/

Contenu associé

Gunnm Mars Chronicle T.3, Gunnm Mars Chronicle (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire