Critique Barakamon 14

Il y a des titres pour lesquels on guette chaque sortie totalement impatient de lire la suite et pourtant une fois en notre possession on se la garde sous le coude pour les jours où justement un petit coup de blouse pointe le bout de son nez. On a tous nos séries fétiches qui nous mettent de très bonne humeur une fois la dernière page tournée. Un véritable remède anti-déprime lorsque le quotidien devient un peu lourd à porter, Barakamon fait sans conteste partie de cette catégorie de titres qui ont une place spéciale dans nos cœurs. Particulièrement drôle et émouvant entre entrée en scène d'un nouveau personnage totalement déjanté et une première fois à Tokyo pour notre Naru nationale, le précédent volume fut un immense coup de cœur. Quelles nouvelles aventures attendent nos héros adorés de retour chez eux?

Retour mouvementé pour le maître dont la vie sur l'île ne lui laisse que peu de moments solitaires. Au programme distribution de cadeaux, petit prétexte bien trouvé et très sympa pour revoir tous nos habitants préférés qui nous ont tellement manqués. On retrouve ainsi rapidement l'ambiance ultra chaleureuse et si unique du titre, une tranche de vie qui n'a décidément pas fini de nous faire glousser pour notre plus grand plaisir.

Et le meilleur reste à venir puisqu'on découvre le mot de la fin concernant le petit radis challenge. Franchement si on m'avait dit un jour qu'une histoire autour d'un radis déclencherait une salve de fou rire chez moi, je ne l'aurai pas cru ! Parti d'un stupide pari, ces radis auront causé bien du tort à celui qui devait s'en occuper à la place du maître. C'est qu'il y tenait à ses précieux plants, ce qui rend bien sûr l'heure fatidique du dénouement terriblement hilarante. La tête de Seishu est juste mortelle, quel bonheur ! Satsuki Yoshino n'a pas son pareil pour nous faire hurler de rire avec des scènes toute simple de la vie de tous les jours. Il m'a fallu attendre plus de vingt minutes pour que mon fou rire passe et continuer la lecture!

Du bonheur à l'état pur qui joue en plus les prolongations entre un "c'est toi le chat" géant et des apprentis cuisinier munis de deux mains gauches,  les réactions farfelues des personnages ont fini de m'achever.

Parallèlement à ces nombreuses tranches de rire, on poursuivra avec des sujets plus sérieux comme la remise en question de l'un des personnages suite à la détermination de Seishu. Même si on sent que le projet prendra du temps à se mettre en place, on voit le jeune maître plus épanoui et confiant. La vie sur l'île lui a décidément parfaitement réussi,  il s'est ressourcé et a repris goût aux petites choses simples. Une évolution qui fait vraiment très plaisir à voir et qui renvoie un beau message d'espoir à ceux qui éprouvent des difficultés à trouver leurs places.

L’auteur évoque ensuite à travers le père de Miwa la dure réalité à laquelle sont confrontés les artisans face aux géants de l'industrie. Une œuvre qui invite encore une fois  à la réflexion que ce soit sur la société ou sur la vie tout simplement.  Le ton y est juste et bienveillant sans avoir une vision trop dramatique de la situation, une jolie façon de mettre en lumière le relais de la prochaine génération.

Enfin et comme souvent, ce quatorzième tome se conclura en beauté nous invitant à faire l'expérience d'une coutume comme on aime tant en faire depuis le début de la série!

9
Encore un excellent moment de lecture entre une reconversion qui se concrétise doucement mais sûrement, la suite et fin du délire autour du radis et l'ambiance de folie que mettent chaque jour les habitants de l'île, ce quatorzième tome réjouit pleinement nos âmes ! On dit que le rire est bon pour le cœur, lisez Barakamon et vous vivrez plus longtemps. Feeling so good!

Achetez BarakamonT.14 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Barakamon (Manga), Barakamon T.14

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire