Critique 12 ans 7

C'est toujours ravie qu'on entame la suite des mésaventures de nos petites héroïnes et de leurs moitiés allant de découvertes en découvertes dans une chronique du passage de l'enfance à l'adulte très agréable à suivre et totalement chou. Lui préférant moments légers et drôles, l'ambiance un poil trop sérieuse du précédent tome s’est révélée quelque peu en décalage avec l'esprit de la série. Espérons que ce septième tome retrouve le bon équilibre entre instants humoristiques et émotions fortes.

Le fait d'alterner les couples d'un tome à l'autre permet à la série de ne pas trop s'essouffler malgré la ressemblance de certaines intrigues puisque chacun d'entre eux possède un caractère propre et par conséquent adopte des réactions bien différentes face à une même situation.

Hanabi/takao était à l'honneur dans le précédent tome, c'est donc au tour de Yui/Hiyama d'occuper le devant de la scène. Ces derniers continuent de se rapprocher,  de veiller l'un sur l'autre,  d'apprendre à se connaître davantage profitant pleinement de chaque moment passé ensemble comme le ferait un couple de leurs âges. Un récit qui reste très doux et jalonné de petites scènes très mignonnes dans lesquelles l'héroïne tâtonne afin de glaner de petites infos qui lui permettraient de mieux cerner son petit prince. Au programme, les petits plats préférés de ce dernier ; un élément indispensable pour qui veut marquer des points dans un couple. Si l'ambiance se veut légère au premier abord, l'auteure en profitera pour aborder avec douceur le sujet de la monoparentalité à travers le vécu de la petite Yui. Contrairement au passage trop adulte où Hanabi redoute de présenter Takao à sa famille, celui-ci adopte un ton plus approprié au jeune âge des protagonistes nous rappelant à quel point les enfants peuvent être cruels entre eux. Une bonne idée de thématique qui si on en croit la suite du récit sera plus approfondie prochainement.

Ensuite, l’auteure donnera suite au triangle amoureux Yui/Hiyama/Inaba. Vous me direz, quel est donc l’intérêt de remettre sur le plateau une intrigue dont on connait déjà le dénouement puisque rappelons le la première tentative d’Inaba avait échoué et qu’on voit très mal Yui se détourner de Hiyama ; un comportement qui ne me semble pas se prêter à un si jeune âge mais peut être suis-je dépassé ou tout simplement trop romantique. Redoutant de relire exactement les mêmes scènes, on est agréablement surpris par ce passage. Ainsi même si la finalité est quelque peu similaire, ce dernier permet surtout de mettre en avant le fait que les personnages acquièrent plus de maturité, se laissent un peu plus aller à leurs sentiments et les exprime davantage rendant le tout très doux. Sans oublier le fait que l’auteure saisira cette occasion pour développer un peu plus le personnage d’Inaba et rendre ses sentiments à l’égard de Yui plus concrets. Elle permettra également d’amorcer une nouvelle intrigue qui comme je l’ai dit plus haut ne manquera pas d’intérêt à nos yeux.

Enfin, la toute dernière partie mettra en scène la fameuse sortie en amoureux à la soirée des feux d’artifices concluant ce septième opus sur une note festive emplie de joie et de bons sentiments.

7
Le titre de Nao Maita reste donc une jolie lecture grâce laquelle on prend toujours plaisir à voir évoluer et grandir les différents protagonistes au fil de leurs mésaventures amoureuses et des petits tracas de leurs quotidiens. Le sujet de la monoparentalité que l’auteure semble vouloir doucement aborder et l’arrivée d’une nouvelle héroïne pourrait bien faire souffler un petit vent frais sur la série. Affaire à suivre.

Achetez 12 ansT.7 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

12 ans T.7, 12 ans (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire