Critique Les Mémoires de Vanitas 1

Le nouveau manga de Jun Mochizuki, auteure du manga à succès « Pandora Hearts » revient enfin en France avec son tout nouveau titre qui se passe dans la capitale française : « Les mémoires de Vanitas ». Reprenant un des classiques du surnaturel : Le vampire, on pourrait s'attendre à un titre sans originalité mais comme à son habitude, Jun Mochizuki propose un titre frais, original et captivant, le genre de série dont on attend la suite avec impatience.

Vue d'ensemble

L'histoire

On suit l'histoire de Noé, un vampire noble à la recherche des « mémoires de Vanitas », un mystérieux livre capable de détruire n'importe quel vampire, du moins, d'après les rumeurs. Mais en réalité, son porteur, humain et héritier de ces pouvoirs étranges, renommé Vanitas, cherche uniquement à sauver les vampires qui ont perdu leur nom. Ce qui revient à perdre leur identité, le peu d'humanité qui leur reste et de cette façon, ils commettent des crimes et sont punis par leurs semblables.

Les personnages

Le point central de la série réside dans les personnages. On sent que l'histoire est à leur profit et pas l'inverse, ce qui augmente leur intérêt. Noé est un personnage totalement différent de Vanitas et c'est ce qui fait leur force. Ils ont leur propre personnalité et se complètent, et cela, on le voit dès ce premier tome. Personnellement, j'aime beaucoup la personnalité de Vanitas, qui est assez atypique. Car même s'il est présenté comme le sauveur des vampires, ça se voit qu'il n'est pas aussi pur qu'il n'y paraît. C'est vrai que ça peut être étrange de voir un personnage qui soit à la fois altruiste et sadique (en partie). Mais sa partie sombre n'est pas encore pleinement exprimée, ça attise ma curiosité. J'ai hâte de voir comment ça va évoluer à ce niveau-là.

Et même si Noé est un vampire, l'auteure n'a pas choisi la facilité et a préféré prendre à contre courant ce thème surexploité pour en donner quelque chose d'original.

Les dessins

Si vous suivez souvent mes critiques, vous devez savoir que j'ai pour habitude de ne pas parler des dessins, étant donné que c'est assez subjectif (l'art, que voulez-vous...). Mais cette fois, c'est une obligation tellement c'est magnifique. Jun Mochizuki a vraiment un style graphique impressionnant. Et dans « Les mémoires de Vanitas », c'est d'autant plus flagrant. Les décors regorgent de détails, c'est sublime et cela aide énormément à l'immersion. J'ai rarement eu l'occasion de voir des planches de cette qualité.

Un scénario maîtrisé

Jun Mochizuki sait pertinemment où elle va et ce qu'elle veut faire de son histoire. Après un aussi gros succès que Pandora Hearts, c'est évident qu'elle a pris en expérience et que cela profite et profitera à son nouveau manga. Les différentes transitions entre chaque scène du manga sont habilement développées, de façon à ce que l'ensemble de l'intrigue soit le plus naturel possible. C'est assez dingue car elle a un style d'écriture qui lui est propre et qu'on ne peut qu'apprécier.

Et même si l’œuvre se veut assez sérieuse de part les sujets traités, ça n'empêche pas les nombreuses scènes d'humour toutes plus étonnantes les unes que les autres. Mais ce n'est pas un humour lourd comme on a l'habitude de voir : Tout est fait avec finesse, à tel point que ça semble naturel. Et c'est très important dans un manga, que tout soit cohérent et logique aux yeux du lecteur : Pour ce manga, on peut dire que c'est réussi !

Le fin mot de l'histoire

Dès le synopsis, on apprend que Noé devra sûrement mettre fin à la vie de Vanitas. Et cette information va changer toute la manière dont on voit l'histoire. On va se concentrer sur les détails, de manière à comprendre comment les choses pourraient aussi mal tourner. De cette façon, on s'intéresse beaucoup plus à l'histoire et on a envie de découvrir la suite, pour tout cerner.

Mais d'un autre côté, c'est aussi un choix scénaristique très risqué, car parfois, c'est intéressant de ne pas savoir où on va. Après, d'un autre côté, même si on connaît un élément clé de la série, ça n'empêche qu'il reste énormément de chose à découvrir, surtout que d'après l'auteure, cette série devrait faire une vingtaine de tomes, de quoi bien développer l'univers et la relation entre Noé et Vanitas.

9
Autant vous le dire tout de suite, "Les mémoires de Vanitas" est un manga étonnant, innovant malgré sa thématique classique dans les mangas et bourré d'humour, de quoi vous faire passer un bon moment ! Les personnages sont intéressants et tous très différents, l'univers est magnifique surtout pour nous français, puisque ce manga se déroule en France, à Paris ! Les décors, que dire... C'est beau, très beau ! Cela colle totalement à l'univers, à tel point qu'on aurait envie d'y être ! En bref : J'ai adoré

Achetez Les Mémoires de VanitasT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Les Mémoires de Vanitas T.1, Les Mémoires de Vanitas (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire