Critique Escape Journey 2

Enfin, le deuxième tome d'Escape Journey, une très bonne série de l'excellente Ogeretsu Tanaka, est paru en France. Loin de ses œuvres assez dures, Escape Journey est un titre frais, qui n'oublie cependant pas toutes les difficultés d'une relation homosexuelle, et ce, encore dans ce deuxième tome.

Encore beaucoup à apprendre

Notre couple principal, Naoto et Taichi, fait partie de ceux qui sont très intéressants. Cela est possible par le fait qu'ils ont eu une relation assez tendue dès le départ, avec de réels problèmes. On est très loin des petits soucis superficiels ajouter par l'auteure en manque d'idées pour tenter de combler le manque de fond... Escape Journey s'impose comme un manga assez réaliste dans le possible déroulement d'une relation homosexuelle cachée. Rien n'est surjoué, toutes les situations sont plausibles et l'histoire ne tourne pas qu'autour d'eux, dans le sens où on en découvre également sur leur entourage. Et ça, c'est super intéressant parce que ça nous permet d'autant plus de comprendre les réactions des personnages, les relations qu'ils ont entre eux... Et on échappe à l'erreur fatale de considérer l'entourage comme des figurants, de leur retirer toute forme d'identité. 

Et en effet, on en a beaucoup à apprendre. Je ne me fais pas de souci car je ne pense pas que l'histoire tournera en rond, tout simplement car la trame d'origine pose directement les bases et épreuves par lesquelles les personnages devront passer s'ils veulent pouvoir avancer ensemble, mûrir et s'accepter comme ils sont. L'histoire est assez lente mais c'est justifié et c'est l'essentiel.

Un concurrent crédible

Et le point central de ce tome : Un nouveau concurrent qui semble bien décidé à s'approprier Naoto. Et encore une fois, on a droit à une situation plus agréable que d'habitude : Ce concurrent, Nishi, a des réactions logiques et ne ressemble pas au personnage méprisable et complètement à côté de la plaque habituel... Il prend le temps de se poser des questions même s'il est rongé par ce qu'il ressent et a tendance à agir sans réfléchir.

En plus de ça, en tant que tel, il est assez intéressant car sa personnalité est atypique et apporte du croustillant au manga. Mais encore une fois, avec Ogeretsu Tanaka, on ne peut s'attendre qu'à ce genre d'histoires, car elle a un don pour le scénario, en plus de sa technique graphique.

Tout le monde fait des erreurs

On revient sur la crédibilité de l’œuvre et de ses personnages. Dans Escape Journey, tout est fluide, logique. Rien ne rentre dans le domaine de l'exagération. Et forcément, en tant que lecteur, c'est appréciable car de cette manière, on s'attache d'autant plus aux personnages. Pour expliquer en clair la différence entre Escape Journey et un autre titre : Dans EJ, les situations délicates ont des conséquences, mais la source est bien ces situations. Alors que dans d'autres titres, on trouve des situations délicates qui correspondent aux conséquences qu'on a imaginées. Ce qui, par évidence, rend le tout beaucoup moins limpide.  

9
Ce tome nous plonge dans une histoire plus mature que précédemment qui confirme la qualité scénaristique de la série. Les nombreux rebondissements ainsi que les grandes phases d'explications permettent aux lecteurs de s'identifier aux personnages et trouver une certaine crédibilité dans le déroulement de l'histoire.

Achetez Escape JourneyT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Escape Journey (Manga), Escape Journey T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire