Critique Green Mechanic 1

Grande gagnante du premier tremplin Ki-oon en 2015 avec son chapitre intitulé Revenge Reborn, Yami Shin voit son travail de dur labeur récompensé avec la publication du premier volume de sa série qui prendra finalement le nom de Green Mechanic. Selon l’éditeur, cette dernière est à l’aise dans tous les registres et nous entraîne dans un univers post-apocalyptique où s’entremêlent action, combat, suspense et romance. Avec elle, la science-fiction prend une nouvelle dimension ! Avec une telle accroche, une sublime couverture et un extrait qui donne sacrément envie, il s’avère bien difficile de ne pas se laisser tenter par le titre d’autant plus qu’on reste curieux de comprendre les raisons qui ont motivés les juges de l’époque (Kaoru Mori - Bride Storie, Etorôji Shiono-Übel Blatt et Tetsuya Tsutsui-Prophecy) à lui faire remporter la victoire. Verdict ? Une très belle surprise pour ma part !    

« Ca fait des semaines que j’entends sa voix. Normalement, je ne devrais plus être très loin ! Ah, j’arrive pas à le croire… C’est vraiment mon jour de chance ! »

Les êtres humains ont fait de leur planète un désert recouvert d’ordures. Le seul endroit habitable est la Mégapole, ville géante où s’entassent hommes et robots, ainsi que les mystérieux Ersatz, créatures monstrueuses pourchassées par la Milice. Dans ce monde en perdition survit Misha, jeune orpheline aux dons d’empathie surdéveloppés. Incapable de contrôler sa capacité à lire les émotions des autres, elle se tient à l’écart de ses semblables. C’est pourtant grâce à ce pouvoir qu’elle trouve Reborn, un robot morphing errant sans mémoire au milieu d’une décharge. Cette merveille technologique est capable d’adopter n’importe quelle apparence. Sans hésiter, la jeune fille lui fait prendre la forme de Mickael, son meilleur ami, dont elle est sans nouvelles depuis qu’il a été enlevé par un groupe d’Ersatz il y a dix ans. D’où viennent ces créatures ? Que deviennent ceux qu’elles capturent ? Nul ne le sait… Pour retrouver son compagnon, Misha rejoint les Renforts, un groupe de guerriers et d’enquêteurs hors pair ! En échange de leur aide, elle met à leur service ses capacités psychiques et son aptitude à faire de Reborn une armure surpuissante. Le combat pour la vérité commence !

« Le destin, promesse d’un nouveau départ»

Tout commence comme souvent dans les récits d’aventures par la rencontre entre deux êtres, une jeune femme du nom de Misha et un ancien modèle de robot morphing appelé Reborn. On apprécie le ton enjoué de notre jeune héroïne qui en faisant preuve de générosité et de chaleur fait toute de suite souffler un petit vent frais sur les premières pages mais qui en plus nous intrigue de par son attitude notamment la façon dont elle perçoit le monde dans lequel elle vit et sa capacité hors norme à ressentir certaines choses. On assiste ainsi la naissance d’un beau duo avec un robot qui semble un peu rouillé mais qui inspire tout de suite de la sympathie grâce à sa curiosité naturelle pour un monde qu’il ne semble mystérieusement ne pas très bien connaitre et son envie de se lier à sa nouvelle amie. Très vite, l’auteure parvient ainsi à installer une jolie complicité de façon très naturelle entre ses deux principaux protagonistes donnant du coup très envie d’en apprendre plus sur eux et de voir comment va évoluer leur relation d’autant plus que Misha demandera à Reborn de prendre l’apparence d’un beau jeune homme qui ne la laisse pas indifférente renforçant considérablement la belle synergie entre eux. Un début qui n’est pas sans rappeler le film real steel où un jeune garçon se liait d’amitié avec un robot de combat trouvé dans une décharge mais la similitude s’arrête là. En effet, on sent que l’univers possède ses propres charmes avec un contexte post apocalyptique qui soulève déjà quelques questions notamment concernant le mal qui le ronge et auquel nos amis vont être très vite confrontés. C’est fortement appréciable de voir le cadre du récit se mettre rapidement en place tout en faisant déjà évoluer l’intrigue de façon significative laissant par conséquent transparaitre un rythme soutenu dans le sens où l’auteure amène très vite de nouveaux éléments avec déjà une première confrontation, l’apparition de nouveaux compagnons, quelques révélations intrigantes et une quête principale qui se profile déjà à l’horizon. Autrement dit, on ne s’ennuie pas une seule seconde pour notre plus grand plaisir !

« Mystère et danger, de bons partenaires pour un récit à l’aura SF»     

La force du récit de Yami Shin réside dans l’idée d’utiliser des éléments classiques tels que les ennemis (humains se transformant en monstre) ou la formation d’une équipe de compagnons tout en y ajoutant une vraie touche personnelle qui viendra régulièrement titiller notre curiosité de lecteur. Offrir une dimension angoissante et même assez sombre par moment est aussi une bonne surprise, on ressent pleinement le danger qui guette nos amis à de nombreuses reprises faisant grimper facilement notre adrénaline et c’est d’autant plus vrai qu’on se sera rapidement attaché à ces derniers au fil des pages. Leur première confrontation avec l’ennemi va d’ailleurs nous marquer de façon assez vive, on est complètement affolé de les voir en si mauvaise posture. L’auteure prend un malin plaisir à jouer avec nos nerfs à plusieurs reprises, on appréciera donc grandement le fait que le récit ne verse pas dans la facilité avec un duo qui devient instantanément balèze; c’est justement tout le contraire, cette dernière est réellement parvenue à créer de vraies situations périlleuses à fort suspens !

Ainsi même si le concept autour des ennemis peut sembler simpliste et un poil déjà vu au premier abord, les différentes pistes lancées à leurs sujets n’en sont pas moins prenantes. On se laissera ainsi très vite emporté par le désir de vouloir découvrir le fin mot de l’histoire les concernant notamment leurs origines et leurs buts. On appréciera également  le fait que l’auteure ne ce soit pas contentée d’une sorte d’ennemi en leur conférant une certaine complexité puisque certains d’entre eux vivent parmi les humains d’autres totalement instables rendent la cohabitation impossible, on éprouve donc quelques difficultés à les repérer et à les cerner dans un premier temps puisqu’ils sont tous différents et donnent l’impression d’évoluer indépendamment les uns des autres. Nos héros auront d’ailleurs déjà affaire à eux à plusieurs reprises et ce qui en ressortira parviendra à chaque fois à nous surprendre de façon positive. L’une des confrontations trouvera d’ailleurs un vif intérêt à nos yeux dans sa finalité, preuve que l’auteure a de très bonnes idées concernant les antagonistes de son récit. Même son de cloche concernant Reborn en mode armure, les fonctionnalités sont vraiment sympa et un tant soit peu recherchées, les scènes d’action remplissent facilement leur rôle de divertissement efficace.

 Enfin que ce soit l’évolution de l’intrigue avec un début de quête vraiment prenant, les différents personnages donnant tous envie d’en apprendre davantage sur eux et les quelques très bonnes idées telles que l’envie de découvrir ce qui est arrivé à l’ami de Misha ou encore le fait que Reborn commence doucement à se poser des questions existentielles, tout donne terriblement envie de lire la suite qui paraitra en octobre de cette année !

Concernant les graphismes, là encore c’est une bonne surprise dans l’ensemble. Alors oui, il y a quelques approximations mais rien qui empêche de savourer sa lecture. Comme à l’effigie de son récit, le trait de Yami Shin possède un réel charme et nous régale tout au long de ce premier volume que ce soit à travers les émotions qu’il véhicule sans difficultés ou le dynamisme dont il fait preuve très fréquemment. Pour ma part, je fus bluffé par la qualité de certaines scènes pour lesquels je me suis surprise à m’arrêter quelques minutes pour mieux les savourer ! Plus qu’agréable !  Concernant l’édition rien à redire, Ki-oon fournit toujours une prestation de qualité. On saluera d’ailleurs l’initiative du tremplin qui a permis de révéler l’artiste de talent qu’est Yami Shin ! 

8
Une véritable réussite pour un premier tome contenant tous les éléments pour plaire à une grande majorité d’entre nous grâce à un univers intriguant, un duo frais qui gagne rapidement la sympathie des lecteurs, une intrigue aux multiples facettes rendant la lecture captivante au rythme soutenu et au suspens bien dosé. Très bon moment de lecture qui prouve que le Global Manga possède lui aussi de quoi réellement nous charmer ! Alors laissez-vous séduire ! Coup de cœur !

Achetez Green MechanicT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Green Mechanic (Global manga), Green Mechanic T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire