Critique Seven Deadly Sins 21

Précédemment, nos amis prenaient part à un tournoi orchestré par deux des ten commandments, Gloxina, premier roi des fées et Molock du peuple des géants. Événement très récurrent pour ne pas dire passage obligatoire pour tout bon shonen qui se respecte, j'en attends tout de même beaucoup de la part de l'auteur en espérant justement ne pas me retrouver avec un énième vs sans originalité. La raison ? Tout simplement parce que Seven Deadly Sins est pour ma part l'un des meilleurs shônen sur le marché actuellement grâce notamment à un récit extrêmement bien ficelé qui parvient très fréquemment à nous surprendre. Pari relevé ? Ce tome a nettement dépassé toutes mes espérances!

On commence sur les chapeaux de roues avec le match Elaine-Élisabeth vs deux inconnus qui nous remet direct dans l’ambiance électrique des scènes de combats typiques de la série. L’auteur est parvenu à faire grimper une vive tension rapidement et cela fonctionne à merveille puisqu’on se sent concerné à 200 % considérant à tort qu'il s'agit là des deux personnages les plus faibles de la bande. C'est donc aussi fébrile que le chef et Ban qu’on  assiste à une ouverture de bal divertissante grâce à deux petits bouts de femmes qui nous épatent par leurs déterminations à vouloir prouver qu’elles ont bien leurs places au sein du groupe renforçant considérablement sa belle synergie tout en nous attendrissant au passage par les liens affectifs qui nouent les personnages entre eux. Commencer et terminer par les deux matchs les plus sensibles, d'une part en suscitant chez le lecteur la peur de voir deux de nos héroïnes se faire massacrer et d’autre part une très vive curiosité quant à l'issue du match Gowther- Escanor, nous tient en haleine sur toute la durée du tome.

On enchaîne avec le combat suivant opposant Ban- le chef à deux démons. Si on se demande quel est l’intérêt d’un combat contre des adversaires aussi faibles, le résultat se révèle tout bonnement excellent avec un auteur qui utilise encore une fois et de façon très intelligente  la complicité délirante entre ses deux personnages. Le déroulement du match est juste foutrement bien pensé, on prend littéralement son pied !

Le prochain match va permettre de faire avancer le schmilblick entre Diane/King et répond par la même occasion à nouveau à toutes nos attentes. De l'humour, des scènes d’action de malade avec des techniques ultra balèzes comme on les adore, de l'amour et de la détermination à vouloir protéger l’être aimé, il ne faut que quelques pages à ce dernier pour mixer tous ces éléments et nous offrir un passage diablement efficace faisant de nouveau grimper l'adrénaline des lecteurs dans un final surprenant dégageant une belle énergie positive. Excellent !

 Ensuite pour casser le rythme qui s'était installé, l'auteur va l'espace d'un court chapitre nous relater la situation actuelle des forces alliées et des démons préparant déjà le terrain pour la suite, encore bien vu !

 Enfin pour dire de finir en grande pompe ce vingt-et-unième opus, on passera au combat tant attendu qui oppose Escanor à Gowther. Nakaba Suzuki prend grand plaisir à jouer avec nos nerfs puisqu'on comprend à la fois la détresse d’Escanor qui ne veut pas se battre contre son ami et le désir ardent de Gowther de vouloir posséder un cœur. Agrémenté d’un petit flash-back sur l’un des personnages dont on ne connaissait que peu de chose, d’un petit twist rendant le combat des plus palpitants et d’un retournement de situation inattendu qui déchire tout, le final nous laisse bouché bée. Waouh ! J’en suis presque tombée de mon fauteuil ! 

9
Ce tome est une excellente surprise, l’auteur parvenant à nous surprendre et à nous divertir de la plus belle des manières en nous servant un cocktail explosif dont lui seul a le secret et fait ainsi d’un banal versus une génialissime tuerie. Je vous tire mon chapeau bien bas Mr Nakaba Suzuki ! Accompagné d’une belle édition spéciale qui ravira les fans de part sa couverture réversible et ses dizaines de cartes postales reflétant l’esprit d’une série qui poursuit toujours plus son opération séduction tome après tome. Coup de cœur !

Achetez Seven Deadly SinsT.21 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Seven Deadly Sins (Manga), Seven Deadly Sins T.21

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

1 commentaire

Avatar de Derelict

Je savais que ce tome allait te plaire, Nakaba Suzuki comme à son habitude fait les choses à sa manière, et même lors d'un tournoi , où généralement c'est pas forcément les passages qui brillent par leur originalité tant tout a été déjà essayé, il tire son épingle du jeu de belle manière en proposant des affrontements qui sont bien plus que de simple concours de force ou d'enchainements de power up . Merci pour la chronique^^