Critique Dragon Ball Super 2

Après un premier volume de qualité mais très loin des attentes, voilà que la fameuse série Dragon Ball Super revient sur le devant de la scène, et ceci par biais d'un second volume nettement supérieur à son aïeul. 


Quelles sont les raisons de cette montée drastique en plaisir de lecture ? Essayons de voir ça tout de suite.


Nous nous retrouvons en plein tournoi opposant les univers 6 et 7, respectivement représenté par les dieux de la destruction Champa et Beerus, et où après voir offert la première victoire à ses compères, Goku doit faire face à Frost. Adversaire énigmatique doté d'un design certes proche de notre tendre Freezer, de nombreuses planches rendant hommage à ce dernier, seulement encore loin de pouvoir lui arriver à la cheville en terme de charisme. Pourtant, rapidement les premiers coups pleuvent et la vivacité de l'affrontement fait plaisir aux yeux, cela avec un Goku évidemment supérieur et laissant parfois transparaître son bon vieux côté arrogant de Super Saiyan, ce qui nous fait aussi sourire surtout après sa prestation passable lors du précédent volume.


Néanmoins, à la grande surprise notre héros est battu par un simple coup de pied le mettant hors d’état pour la suite des hostilités. Chose finalement très bizarre qui amène à se poser rapidement des questions sur cette victoire semblant très litigieuse. Piccolo entre donc sur le ring, sous pression et laissant paraître une certaine fébrilité dans sa combativité, il sera à son tour éliminé par Frost sans réellement montrer une grande réactivité, constat plutôt triste étant donné le passif de ce mythique personnage. 


L’homologue de Freezer transpire finalement la puissance aux yeux des spectateurs, malheureusement, Jaco, mettra au goût du jour le côte abjecte de ce combattant qui depuis le début ne cesse d’utiliser une aiguille pour remporter ses échanges. Devant alors être disqualifié, Vegeta préfère tout de même l’affronter et lui donner une bonne leçon. Objectif fait en vitesse, où nous prenons du plaisir à voir le prince des saiyans exprimer sa puissance en laminant de part en part son adversaire, au travers de planches de toute beauté rappelant parfois la façon avec laquelle celui-ci a détruit Cell dans sa seconde forme. 


Après cette révélation, Goku peut donc reprendre part aux combats, et s’ensuit un affrontement entre Vegeta et l’autre jeune saiyan Cabba. Intéressant, ce face à face sera évidemment mené par notre protagoniste, et fera agréablement ressortir le côté mentor de ce dernier. Une fois terminé, c’est au tour du mystérieux guerrier Hit de prendre place. Étonnamment, Vegeta sera simplement dompté par les coups de son adversaire, offrant la possibilité à Goku de faire ses preuves. C’est ainsi que le dernier combat se profile, Whis ayant dévoilé que Monaka n’était en rien un combattant. Nous avons alors finalement droit à une véritable et excellente opposition, respirant le côté épique du manga original. C’est puissant, vif et plaisant sur le papier, Toyotarō démontre ici tout son talent. 


Le tournoi s’achève en conséquence après cette affrontement avec un résultat dont nous gardons le secret, et la série s’ouvre sur son nouvel arc qui s’annonce dès à présent énorme ! Le plus que charismatique Trunks du futur refait surface, et se révèle bien décidé à demander de l’aide à ses amis du passé pour faire face à une menace dépassant l’entendement. Scènes folles, révélations choquantes et mise en avant du personnage que ce soit au niveau personnel ou de sa puissance sont en conclusion les maîtres-mots d’un scénario aux allures sombres, cela étant en parfaite adéquation avec tout ce que nous aimons chez l’oeuvre de Toriyama. 


Dragon Ball Super se lance définitivement et c’est une excellente nouvelle !

6
Bon deuxième tome offrant la possibilité à la série Dragon Ball Super de démarrer enfin ses moteurs, nous avons droit à une lecture plaisante où il est possible de retrouver les éléments que les fans de l'oeuvre originale cherche depuis un moment. C'est à dire une petite dose d'humour, des combats épiques et surtout une ouverture très sombre au niveau du scénario s'annonçant déjà plus qu'alléchante. Vivement que le troisième volume pointe le bout de son nez !
  • Le style de Toyotarō.
  • Les affrontements du tournoi.
  • Hit.
  • Le retour de Mirai Trunks.
  • Une dernière partie énorme !
  • Un rythme laissant peu de temps aux explications détaillées.

Achetez Dragon Ball SuperT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Asagari

Vraisemblablement passionné par le manga mais aussi la culture japonaise depuis mon enfance, je demeure ainsi un féru de la lecture papier au-delà d'un consommateur invétéré de ce genre. Sans réel style favori prédéfini, j'apprécie la majorité des titres car ils sont la recette d'une évasion réussie pour les lecteurs. Une opportunité alors agréable surtout durant des périodes bien sombres comme aujourd'hui.

Contenu associé

Dragon Ball Super (Manga), Dragon Ball Super T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

9 commentaires

Avatar de Asagari

Honnêtement, quand je rédige une critique je fais cette exercice en toute objectivité en essayant d'exposer cet avis aux autres, donc je suis plutôt surpris de te voir dire ça. Par-exemple, quand j'écris que le style de Toyotarō amène parfois des planches de qualité, je ne veux pas dire "le style de Toyotarō amène des planches de qualité, j'ai raison, j'ai raison est c'est mon avis donc la seule vérité possible"^^. Après, je vois clairement ce que tu veux dire, mais j'ai tendance dans ma rédaction à éviter un surplus de remarques personnelles car je reste sur l'idée qu'une critique est propre à chacun certes, seulement, elle doit être à la fois assez "ouverte" pour permettre d'échanger. Lorsque je dis "ouverte", j'entends par là qu'elle ne doit pas donner l'impression d'imposer un avis, au contraire le présenter afin d'en débattre. Dans tous les cas, toutes remarques est bonne à prendre ;).

Avatar de Jo-Pae

Ah effectivement, alors c'est peut être notre conception de "critique" qui est différente. Pour moi bien sûr qu'il y a une part d'avis personnel c'est évident vu que c'est celui qui a lu le tome qui en fait la critique, mais il me semble tout de même qu'elle doit avoir pour but "d'essayer" d' être objective. Par exemple si j'écris une critique sur l'attaque des titans et que je dis que les dessins sont de toute beauté , que va penser celui qui va lire ma critique ? voilà où je voulais en venir ^^ Ça n'engage que moi peut être, mais ne pas répéter "personnellement" ou "je" fais une grosse différence. Je comprend que ça donne moins d'impact à la lecture et appuie justement ce côté avis personnel qui peut paraître enfantin, ou "grossier" mais au moins c'est bien un avis personnel que l'on a devant les yeux. L'exercice n'est pas aisé j'en suis sûr , trop en abuser nuit à la qualité de l'écriture de la critique, mais il doit y avoir un juste milieu je suppose ^^ Rassures toi j'ai dû en voir passer des bien pires.

Avatar de Asagari

De base une critique est un avis personnel, donc je ne vois pas trop l'utilité de répéter à chaque fois "Personnellement", "Je", ou encore "Pour ma part". Après comme je l'ai dit, je conçois que chacun a un avis différent, je suis même ici pour en débattre. C'est simplement ton précédent message qui m'a donné une mauvaise impression. Je ne suis pas ici pour me disputer ou autre, surtout avec quelqu'un qui a en avatar l'un de mes personnages préférés^^, mais au contraire échanger.

Dans tous les cas, je prends en note ta remarque et je serai bien plus vigilant sur ce point la prochaine fois :).

Avatar de Jo-Pae

Bon alors pour dire les choses autrement , je vais essayer de faire une critique constructive plutôt . Je pense que faire une critique où l'on donne son avis en affirmant les choses ça ne fonctionne pas. Exemple : "Le tout englobé par le style de Toyotarō qui démontre ici l'ensemble de ses qualités, soit principalement de proposer des planches à la fois à la hauteur de celles de Toriyama et avec une patte bien personnelle" Voilà, là tu affirmes quelque chose alors que ce n'est que ton avis personnel tu aurais pu écrire un truc du genre " J'ai apprécié le dessin de toyotaro qui, même s'il n'arrive pas au niveau de Toriyama, nous propose quelques belles cases malgré un rendu général qui pourra en rebuter certains". Dit comme ça on comprend bien ce qu'on aura dans le tome et ça correspond bien à ton avis vu ta réponse à mon premier commentaire. Parce que au final ta critique s'adresse à ceux qui sont potentiellement intéressés par le titre et leur dire les choses comme tu les as dites dans cet exemple peut leur donner de grandes attentes il me semble.

Avatar de Asagari

Je veux bien débattre en toute gentillesse, mais si c'est pour entendre des remarques à deux balles du genre "Moi je suis plutôt foie gras maison que paté Leader Price" insinuant que j'ai des goûts de m**** pacque j'ai apprécié le style de Toyo j'arrête tout de suite au risque de moi aussi rentrer dans un jeu bête comme celui-ci.

Tu as tes goûts, j'ai moi aussi les miens tout comme ma propre culture au niveau du manga, Dragon Ball étant l'œuvre de mon enfance, et chacun a peut être une réception différente vis à vis de Super, je ne conçois que celle-ci comme un produit marketing à lire sans réfléchir et en aucun cas comme la véritable suite de l'œuvre originale qui s'est arrêté pour moi avec le tome 42. Après cela est encore quelque chose de différent.

Dans tous les cas je trouve cela ridicule de vouloir jouer le bonhomme plus intelligent avec une soi-disant meilleure culture, tout en sortant des phrases de bébé juste pacque on a pas apprécié ce tome et moi si.

Bref.

Avatar de Jo-Pae

Très sincèrement j'ai employé le mot médiocre pour ne pas choquer :( . Les erreurs techniques sur les dessins j'en vois à TOUTES les cases. Je ne comprend pas comment toyotaro peut ne pas se rendre compte de ses erreurs au moment de rendre ses planches, c'est du foutage de gueule ou de la bêtise je ne sais pas. Certes en ce qui me concerne je n'attends pas de lui la même qualité que Toryama c'est évident, mais un peu d'application surtout quand on a un rythme de parution aussi lent c'est le minimum. (et son editeur il dit rien en voyant ça ?)

Pour les combats en deux pages les mecs sont essoufflés à bout de force ... c'est une blague ou quoi ? franchement j'y croyais pas en le lisant. Les mouvements des coups paraissent figés et les proportions des corps en combats sont autant ratés que les visages. Alors oui il y a quelques cases qui ressortent, qui sont plus propres mais je pense que c'est surtout dû à la mocheté du reste. Le seul point positif pour moi c'est quelques dialogues humoristiques qui, même simples, fonctionnent plutôt bien.

Je veux bien que chacun ait ses goûts et son avis c'est normal, mais un moment faut se poser des questions sur le niveau des standards de chacun. Moi je suis putôt foie gras maison que paté leader price perso. Et pour finir sur une note positive je dirais que les dialogues (je ne sais pas si c'est l'adaptation de glénat ou les originaux) sont pas terribles voir ridicules.

Avatar de Asagari

Tout d'abord merci de ton retour, mais après je dois avouer ne pas être d'accord sur l'ensemble de ta remarque. Personnellement, je trouve que le style de Toyotaro s'affine de plus en plus malgré quelques erreurs, et il arrive même parfois que certaines planches de qualité s'inscrivent dans la lignée de celles signées Toriyama. Certes elles ne sont pas du tout nombreuses, chose normale étant donné la qualité du maître qui reste l'étalon jusqu'à aujourd'hui, mais de la à dire médiocre c'est un peu fort.

Pour ce qui est des combats, je dois avouer avoir adoré l'affrontement opposant Hit et Goku, tout comme celui mettant face à face Trunks et son mystérieux adversaire. Pourtant, encore ici ce n'est qu'un avis personnel, seulement, j'ai retrouvé une certaine intensité du manga orignal.

Après, je respecte ton avis, chacun est libre d'aimer ou de détester :).

Avatar de Jo-Pae

*Pour moi

Bon je comprend rien au forum T__T je trouve pas comment éditer mon com sorry.

Avatar de Jo-Pae

Clairement le "style de toyotaro" c'est de pas savoir faire les proportions .... Entre les visages ratés et les yeux qui louchent en permanence, plus les proportions des corps à la ramasse, c'est pas pour faire l’élitiste mais on est très loin du dessin de toryama.

Pour moins le dessin est un des plus gros defaut du titre. Si je n'étais pas juste curieux de connaître l'histoire je ne prendrais pas DB super. Les combats sont mal faits dans tous les sens du terme , franchement c'est plutôt médiocre jusqu' à présent.